Syrie : à Bruxelles, les bailleurs de fonds promettent 4,4 milliards de dollars pour l’aide humanitaire (ONU)

25 avril 2018

A l’issue de la seconde Conférence de soutien à l’avenir de la Syrie et de la région qui s’est tenue à Bruxelles, 36 bailleurs de fonds ont promis mercredi 4,4 milliards de dollars pour appuyer l’aide humanitaire de l’ONU et de ses partenaires en 2018.

Ce montant doit permettre de venir en aide aux millions de personnes affectées par le conflit en Syrie et dans les pays voisins. Le financement promis sera destiné au Plan d'intervention humanitaire syrien coordonné par l'ONU, au Plan régional pour les réfugiés et la résilience, aux appels de fonds lancés par le CICR en Syrie et à d'autres activités. Les promesses comprennent également un soutien aux réfugiés palestiniens en Syrie.

« Les promesses annoncées aujourd'hui sont un bon début », a déclaré le chef de l'aide humanitaire de l'ONU, Mark Lowcock, à la fin de cette conférence co-organisée par les Nations Unies et l’Union européenne (UE). « Dans un monde idéal, nous aurions aimé récolter encore plus d'argent et nous prévoyons recevoir des fonds supplémentaires cette année », a-t-il dit.

Les Nations Unies et ses partenaires avaient initialement demandé 9,1 milliards de dollars pour assurer en 2018 une aide humanitaire à 13,1 millions de personnes en Syrie et aux 5,6 millions de réfugiés qui se trouvent principalement en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Iraq et en Egypte, où les communautés hôtes sont également fortement sollicitées.

« L'argent que les bailleurs de fonds fournissent généreusement fait une réelle différence dans la vie des Syriens pris dans cette horrible crise », a souligné M. Lowcock qui a notamment remercié l’UE, l’Allemagne et le Royaume-Uni pour leurs promesses de fonds particulièrement importantes.

A Bruxelles, la communauté internationale a également confirmé un financement de 3,4 milliards de dollars pour les activités humanitaires, de résilience et de développement programmées de 2019 à 2020 en réponse à la crise syrienne.

Avant l’annonce des promesses de financement, le chef de l’ONU a souligné combien l’aide humanitaire était cruciale pour les civils syriens victimes du conflit.

« Malgré un environnement opérationnel extrêmement difficile, les organisations humanitaires continuent d'atteindre chaque mois des millions de personnes avec de l'aide et une protection, grâce au généreux soutien des bailleurs de fonds », a déclaré plus tôt dans la journée le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message vidéo diffusé à la conférence.

M. Guterres a rappelé que le personnel humanitaire, en grande majorité est syrien, travaille sans relâche et courageusement pour sauver des vies. « Ils ont besoin d'une démonstration claire du soutien de la communauté internationale pour leurs efforts », a-t-il dit.

 « Les millions de personnes touchées par cette terrible crise doivent savoir que la communauté internationale n'épargnera aucun effort pour s'assurer qu'elles auront l'assistance et la protection dont elles ont besoin », a ajouté le chef de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : à Bruxelles, l’ONU lance un appel de fonds de 9,1 milliards de dollars pour sa réponse humanitaire

A l’ouverture de la Conférence de soutien à l’avenir de la Syrie et de la région qui se tient à Bruxelles, les Nations Unies ont lancé un appel de fonds urgent de 9,1 milliards de dollars pour l’année 2018.