Yémen : le chef de l’ONU condamne le meurtre d’un travailleur humanitaire du CICR

22 avril 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné le meurtre d'un travailleur humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) samedi dans le gouvernorat de Taëz, au Yémen.

Hanna Lahoud, ressortissant libanais, responsable pour le CICR des visites aux personnes détenues au Yémen, a perdu la vie. 

Alors qu'il était en route pour une visite de prison dans la banlieue de Taëz, le véhicule du CICR dans lequel il se trouvait a été attaqué par des hommes armés inconnus. Hanna Lahoud a été transporté à l'hôpital où il est mort des suites de ses blessures, a confirmé samedi le CICR.

« Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du travailleur humanitaire tué », a déclaré son porte-parole, dans un communiqué publié au lendemain de l’attaque.

« Les responsables de ce meurtre doivent être appréhendés et poursuivis », a-t-il ajouté. M. Guterres a également exprimé sa solidarité avec le personnel du CICR et son Président, Peter Maurer.

Pour la Coordinatrice humanitaire pour le Yémen, Lise Grande, le meurtre du collaborateur du CICR est « terrible et injustifié ».

« Les travailleurs humanitaires travaillent 24 heures sur 24 pour fournir de la nourriture, des soins médicaux, un abri, de l'eau et des articles de survie à des millions de personnes qui ont été touchées par ce conflit dévastateur », a déclaré Mme Grande dans un communiqué publié samedi par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) au Yémen.

« Nous ne pouvons pas faire ce que nous devons faire si nous ne sommes pas en sécurité et craignons pour nos vies », a ajouté la responsable humanitaire de l'ONU.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général a souligné que toutes les parties au conflit au Yémen doivent protéger les travailleurs humanitaires.

Le Yémen constitue la pire crise humanitaire au monde. Les travailleurs humanitaires y fournissent une assistance à plus de 22 millions de Yéménites dans le besoin, soit 75% de la population. Plus de 190 partenaires humanitaires travaillent actuellement à travers le Yémen pour fournir une aide vitale.

Le 3 avril dernier à Genève, 40 pays ont promis plus de deux milliards de dollars pour soutenir les opérations humanitaires dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR vivement préoccupé par les conditions endurées par les réfugiés et migrants nouvellement arrivés au Yémen

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, s'est dite extrêmement préoccupée par l'aggravation de la situation des réfugiés, demandeurs d’asile et migrants nouvellement arrivés au Yémen.