RDC : les femmes jouent un rôle important dans la lutte anti-mines (UNMAS)

5 avril 2018

Sensibilisation, assistance aux victimes et déminage sont autant de rôles que jouent les femmes dans la lutte anti-mines en République démocratique du Congo (RDC), a affirmé le représentant du programme antimines de l’ONU (UNMAS) en RDC, Philippe Renard, à l’occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines cette semaine.

 « Le thème de cette journée est la promotion du rôle des femmes dans la lutte anti-mines. Elles sensibilisent la population au risque des engins explosifs. Elles assistent les victimes des mines, elles participent physiquement au déminage et à la destruction des engins explosifs », a soutenu Philippe Renard lors des événements marquant la Journée, à Kinshasa, en RDC.

Ce rôle important ne les épargne pas pour autant du danger, souligne le Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS). Selon les statistiques, les femmes et les enfants sont les premières victimes dans les zones de conflit ou des zones contaminées.  

A Kinshasa, la Journée internationale a notamment été célébrée avec la projection d’un film, appuyée de témoignages et d’une exposition photos, le tout illustrant le rôle des femmes dans la lutte anti-mines en RDC.

Pour sa part, l’Ambassadeur du Japon, dont le gouvernement contribue à hauteur de 20 millions de dollars depuis 2010 à la lutte anti-mines en RDC, s’est lui aussi félicité de la participation des femmes congolaises.

« Le gouvernement du Japon se voit satisfait de voir que la promotion et l’intégration de la femme dans les activités anti-mines en RDC est une des priorités des acteurs qu’il soutient », a déclaré le Représentant japonais.

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.