L'ONU s'engage à promouvoir les droits et le développement des femmes et des filles rurales

26 mars 2018

Le plus grand rassemblement annuel de l'ONU sur l'égalité des sexes et les droits des femmes, la Commission de la condition de la femme, a conclu vendredi 23 mars à New York sa 62e session avec l'engagement ferme des États membres des Nations Unies à réaliser l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles rurales.

Avec la participation de plus de 4.300 représentants de plus de 600 organisations de la société civile et de 170 États membres, cette session  est parvenue à un accord soulignant l'urgence d'autonomiser et de soutenir celles qui en ont le plus besoin.

"L'accord de la Commission sur des mesures visant à instaurer une égalité réelle entre les femmes et les filles dans les zones rurales constitue un progrès important", a déclaré la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a déclaré. "Au cours des deux semaines de dialogue de la Commission, les femmes et les filles ont clairement compris ce qu'elles voulaient : des droits à la propriété, des infrastructures de qualité, le droit de prendre des décisions concernant leur propre corps et leur vie. Une action efficace pour apporter les changements dont elles ont besoin nécessitera l'engagement continu de tous les partenaires, des gouvernements à la société civile".

Selon Mme Mlambo-Ngcuka, "les femmes rurales elles-mêmes doivent être capables de prendre la parole et d'être entendues dans toutes les consultations, et les délégations de jeunes filles doivent être incluses à tous les niveaux. Ces accords sont conclus dans les salles de réunion de New York mais doivent prendre effet dans la vie des femmes et des filles que nous sommes ici pour servir".

Le résultat de la session qui a duré deux semaines propose des mesures concrètes pour sortir les femmes et les filles rurales de la pauvreté et garantir leurs droits, leur bien-être et leur résilience.

Ces conclusions incluent notamment l'adoption de réformes visant à éliminer les lois discriminatoires afin de permettre aux femmes d'avoir un accès égal aux ressources économiques et productives; à intensifier les progrès vers des environnements éducatifs forts à tous les niveaux; à fournir des services sociaux et des services de soins de qualité;  à s'assurer que les femmes rurales ont accès à des emplois décents avec un salaire égal pour un travail de valeur égale; à accroître l'infrastructure rurale et la technologie; à intensifier les investissements pour assurer leur sécurité alimentaire et leur nutrition; à fournir une couverture sanitaire universelle; et à accélérer l'action pour mettre fin à toutes les formes de violence contre les femmes.

Les États membres se sont déclarés profondément préoccupés par les problèmes croissants qui exacerbent les désavantages et les inégalités auxquels les femmes et les filles rurales sont confrontées, qu'il s'agisse d'urgences humanitaires ou de conflits armés ou des effets néfastes des changements climatiques. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.