Nigéria : l’ONU condamne le meurtre de trois travailleurs humanitaires

2 mars 2018

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné vendredi le meurtre de trois travailleurs humanitaires jeudi soir dans la ville de Rann, dans l'Etat de Borno, au Nigéria, à la suite d'une attaque menée par des insurgés appartenant apparemment au groupe Boko Haram.

Au moins un autre travailleur humanitaire est grièvement blessé et trois autres sont toujours portés disparus. Huit membres des forces de sécurité nationale nigérianes ont également été tués, a précisé le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans un communiqué de presse.

Au moment de l'attaque, plus de 40 travailleurs humanitaires étaient à Rann. Tout le personnel humanitaire a été évacué de cette ville et toutes les livraisons humanitaires dans la zone ont été temporairement suspendues.

Le chef de l’ONU a présenté ses sincères condoléances aux travailleurs humanitaires affectés, à leurs familles et au gouvernement et au peuple du Nigéria. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant des civils et des infrastructures civiles violent le droit international humanitaire. Les responsables de ces atrocités et d'autres atrocités au Nigéria doivent être appréhendés et poursuivis », a dit son porte-parole. « Le Secrétaire général appelle toutes les parties à assurer à tout moment la protection de tous les civils au Nigéria ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.