Rwanda : le HCR appelle au calme et à la retenue après des manifestations dans un camp de réfugiés

22 février 2018

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) appelle au calme et à la retenue après des informations inquiétantes selon lesquelles une manifestation de réfugiés aurait tourné à la violence dans le camp de réfugiés de Kiziba, au Rwanda.

Le camp de réfugiés de Kiziba au Rwanda est situé dans le district de Karongi, dans l'ouest du pays. Il accueille plus de 17.000 réfugiés de la République démocratique du Congo, dont 77% environ sont des femmes et des enfants. Les réfugiés qui protestaient se seraient déclarés mécontents de la réduction de l'aide alimentaire. 

En effet les opérations humanitaires au Rwanda restent gravement sous-financées. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a donc été obligé de réduire ses rations alimentaires de 10% en novembre 2017 et de 25% en janvier 2018.

« La protection et la sécurité des réfugiés sont notre priorité absolue », a déclaré Ahmed Baba Fall, le Représentant du HCR au Rwanda.

Le HCR exhorte les réfugiés à respecter les lois locales et à exprimer leurs doléances par le dialogue, tout en appelant les autorités à gérer la situation avec calme et retenue.

Certains réfugiés ont également manifesté leur désir de retourner en RDC, par désespoir.

« Les réfugiés ont le droit de retourner dans leur pays quand ils le souhaitent. Mais nous exhortons les réfugiés à prendre une décision éclairée et à ne pas écouter les informations erronées ou les rumeurs », a ajouté le représentant du HCR dans le pays.

L'agence onusienne plaide auprès des donateurs pour combler les lacunes du financement humanitaire et répondre aux besoins urgents des réfugiés. À ce jour, l'appel de 98,8 millions de dollars par le HCR pour soutenir les réfugiés au Rwanda en 2018 n'est financé qu'à hauteur de 2%.

De son côté, le PAM met en garde contre d'éventuelles réductions de rations plus importantes si les besoins mensuels de 2,5 millions de dollars ne sont pas satisfaits. Les réductions prolongées de rations mettraient gravement en péril la sécurité alimentaire et les besoins nutritionnels des réfugiés, qui dépendent de cette aide.

Le Rwanda accueille plus de 173.000 réfugiés dans six camps, y compris à Kiziba, où des réfugiés congolais vivent depuis plus de 20 ans.

 

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La crise des réfugiés burundais ne doit pas être oubliée - HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et 26 de ses partenaires humanitaires ont lancé mardi à Genève un appel de fonds de 391 millions de dollars pour venir en aide à 430.000 réfugiés burundais en 2018.