Bangladesh : trois décennies de service et de sacrifice au sein du maintien de la paix de l'ONU

6 février 2018

Le Bangladesh est l'un des principaux contributeurs aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Les soldats de la paix des Nations Unies viennent de cultures diverses et parlent des langues différentes, mais partagent un objectif commun : la protection des communautés vulnérables et un soutien aux pays qui s’efforcent de passer du conflit à la paix.

Le Bangladesh est l'un des principaux contributeurs aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Ce pays a déployé pour la première fois du personnel en uniforme pour servir au sein de l'Organisation en 1988. Il s’agissait pour ces Casques bleus d’aider à surveiller l'armistice entre l'Iran et l'Iraq. Au cours des trois dernières décennies, les contributions de ces hommes et femmes courageux dans les pays où ils servent ont été immenses.

En décembre 2017, 7.246 soldats et policiers bangladais servaient dans 10 missions de maintien de la paix à travers le monde. Les Casques bleus bangladais ont divers rôles - certains assurent la protection de civils, d'autres réparent et construisent des routes - mais tous servent sous le drapeau bleu pour soutenir les gouvernements et les peuples des pays où ils servent.

Voici un aperçu des lieux où travaillent les soldats de la paix bangladais et ce qu’ils font.

 

Logan Abassi/MINUSTAH

 

En Haïti, une unité de police bangladaise composée exclusivement de femmes a servi au sein de la Mission des Nations Unies (MINUSTAH), de 2015 jusqu’à la fermeture de la mission en octobre 2017. Sur la photo, le contingent lors de la cérémonie de départ. Ce contingent de 160 policières s'est concentré sur les efforts de reconstruction après le tremblement de terre meurtrier de 2010.

 

MONUSCO/Abel Kavanagh
 

Les Casques bleus du Bangladesh travaillent dans certains des endroits les plus instables au monde, notamment en République centrafricaine (RCA), en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région soudanaise du Darfour. Ci-dessus, des soldats de la paix en patrouille à Bunia, dans la province d'Ituri, en RDC. Au moins 132 Casques bleus bangladais ont fait le sacrifice ultime au service de la paix.

 

MONUSCO

 

En République démocratique du Congo (RDC), les troupes bangladaises patrouillent régulièrement dans les villages pour assurer la sécurité. Ci-dessus, un commandant de patrouille du bataillon bangladais rencontre le chef du village de l'ADA, dans la province de l'Ituri, dans l'est de la RDC, au cours d'une patrouille de routine. Le Bangladesh est actuellement le deuxième plus grand pays contributeur de troupes aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.

 

MINUSCA

 

Les membres des contingents bangladais jouent des rôles différents dans les missions de maintien de la paix de l'ONU dans le monde. Sur cette photo, un Casque bleu du Bangladesh offre des consultations médicales gratuites aux habitants d'une communauté en République centrafricaine (RCA).

 

MONUSCO/Force

 

En 2017, le Bangladesh a envoyé deux femmes pilotes de combat au sein de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUSCO) - le capitaine d'aviation Nayma Haque et le capitaine d'aviation Tamanna-E-Lutfi.

 

MINUSS

 

Des ingénieurs bangladais affectés à la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (MINUSS) supervisent les travaux d’amélioration d’un tronçon de route de 78 kilomètres entre Gumbo et Mangalla, sur l'axe entre Juba et Bor. La route relie les communautés locales, ce qui leur permet de transporter plus facilement des produits au marché.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Service et sacrifice : les Casques bleus tchadiens en mission pour la paix au Mali

Quand Tahir et ses compagnons de maintien de la paix tchadiens partent en patrouille quotidienne dans les rues poussiéreuses de Kidal, dans le nord du Mali, la question est toujours la même : son équipe et lui-même reviendront-ils sains et sauf dans la base des Nations Unies ?

Rencontrez Gladys Nkeh, officier de police de l'ONU en République centrafricaine

Gladys Ngwepekeum Nkeh est un officier de police des Nations Unies (UNPOL) originaire du Cameroun et l'un des quelque 12.870 membres du personnel en uniforme travaillant pour la mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine.