Le chef de l’ONU salue la réduction des armes nucléaires par les Etats-Unis et la Russie

5 février 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité lundi les États-Unis et la Russie pour avoir réussi à réduire leurs forces nucléaires stratégiques au niveau requis par le dernier traité de réduction des armements nucléaires connu sous le nom de New START.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité lundi les États-Unis et la Russie pour avoir réussi à réduire leurs forces nucléaires stratégiques au niveau requis par le dernier traité de réduction des armements nucléaires connu sous le nom de New START.

Les gouvernements américain et russe ont annoncé lundi avoir atteint les objectifs fixés par le traité New START qu’ils avaient signé en 2010 à Prague : réduire à 700 le nombre de lanceurs de missiles nucléaires stratégiques et à 1.550 le nombre d’ogives nucléaires.

New START fait partie d'une série d'accords bilatéraux de contrôle des arsenaux nucléaires conclus entre Washington et Moscou « qui ont considérablement réduit les dangers posés par les armes nucléaires », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, rappelant que ces accords « constituent des étapes vers l'aspiration commune d'un monde exempt d'armes nucléaires ».

« Le Secrétaire général souligne qu'à une époque où les craintes mondiales à l'égard des armes nucléaires sont plus élevées qu'à tout autre moment depuis la Guerre froide, les efforts en matière de désarmement nucléaire, de non-prolifération et de maîtrise des armements sont plus vitaux que jamais », a déclaré son porte-parole.

« Ces efforts peuvent jouer un rôle important dans le renforcement de la confiance, de la prévention, de l'atténuation et de la résolution des conflits », a ajouté M. Dujarric.

Le chef de l’ONU a appelé les États-Unis et la Russie à engager le dialogue nécessaire qui mènera à de nouvelles réductions des arsenaux. M. Guterres a également encouragé Washington et Moscou « à continuer à faire preuve de leadership historique » dans le programme multilatéral de désarmement « qui s'est avéré si précieux pour notre sécurité collective », a rappelé son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'ONU appelle à recadrer et moderniser les priorités en matière de désarmement et de non-prolifération

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé jeudi les Etats membres des Nations Unies à recadrer et moderniser les priorités en matière de désarmement et de non-prolifération dans un contexte où la menace posée par les armes de destruction massive s'est accrue.