République centrafricaine : des milliers de personnes fuient au Tchad en raison de violences, selon le HCR

5 janvier 2018

Des milliers de nouveaux réfugiés centrafricains sont arrivés au Tchad depuis fin décembre, fuyant une éruption de violences dans le nord-ouest de la République centrafricaine (RCA), a indiqué vendredi l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Plus de 5.000 réfugiés seraient arrivés dans le sud du Tchad depuis la fin décembre, après avoir fui des affrontements entre le Mouvement national pour la libération de la Centrafrique - MNLC et Révolution et Justice (RJ) dans la ville de Paoua. Située dans la préfecture d'Ouham-Pendé en RCA, cette ville compte également 20.000 déplacés internes », a dit un porte-parole du HCR, Babar Baloch, lors d'un point de presse à Genève.

En collaboration avec ses partenaires gouvernementaux tchadiens, le HCR a déjà enregistré près de 2.350 nouveaux réfugiés dans le village d'Odoumian, situé à environ 15 kilomètres de la frontière avec la République centrafricaine.

« De nombreux réfugiés ont traversé la frontière à pied et ont rejoint les départements de Nya-Pende et des monts de Lam au Tchad. Selon les autorités locales, quelque 5.600 réfugiés sont arrivés depuis le 27 décembre 2017, date de l'éruption des combats. Plus de 1.000 nouveaux réfugiés seraient également arrivés dans des camps existants de réfugiés centrafricains, près de la ville de Goré », a expliqué M. Baloch.

Ce tout dernier afflux est le plus important mouvement de réfugiés centrafricains, il excède le nombre total d'arrivants au Tchad pour toute l'année 2017, qui s'élève à environ 2.000. Beaucoup signalent des violations des droits humains commises par des membres de ces groupes armés dans des villages situés le long de la frontière entre la République centrafricaine et le Tchad.

« La frontière avec la République centrafricaine est officiellement fermée. Le HCR se félicite de l'attitude humanitaire des autorités tchadiennes qui permettent aux réfugiés en quête de protection internationale de rejoindre le Tchad malgré la fermeture de la frontière », a dit le porte-parole du HCR.

AUDIO: Ibrahima Diané, porte-parole du HCR au Tchad, sur les milliers de Centrafricains ayant fui leur pays vers le Tchad. Crédit : Nations unies

Le Tchad accueille plus de 75.000 réfugiés centrafricains, sur un total de 545.000 Centrafricains accueillis dans tous les pays voisins.

En République centrafricaine, la situation humanitaire s'est considérablement aggravée durant le second semestre 2017. Des violences et des attaques armées contre des employés humanitaires et des soldats pour le maintien de la paix ont provoqué une augmentation de 50% du nombre des déplacés internes, qui est passé de 400.000 en mai à 600.000 à la fin 2017. Le nombre total de réfugiés et de déplacés internes est le plus élevé jamais enregistré - avec près d'un quart de la population d'environ 4,6 millions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République centrafricaine : l'ONU dénonce des actes de violence dans le nord-ouest du pays

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a condamné fermement les récents actes de violence qui ont entraîné des pertes en vies humaines et des déplacements de population à Paoua, dans le nord-ouest du pays.