L'ONU octroie 10 millions de dollars pour aider les plus vulnérables en Éthiopie

29 janvier 2018

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a octroyé 10 millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour aider des personnes déplacées en raison d'un conflit aux frontières des régions Oromia et Somali, en Ethiopie.

« Aujourd'hui, j'ai visité deux sites de réinstallation de personnes déplacées où j'ai pu constater combien il est important de renforcer notre soutien pour répondre à leurs besoins, comme l'a demandé le gouvernement », a déclaré M. Lowcock lors de sa visite.

Suite à l'escalade du conflit début septembre le long des frontières des régions Oromia et Somali, des centaines de milliers de personnes vulnérables ont été chassées de leurs maisons et vivent maintenant dans environ 370 sites avec des besoins qui dépassent de loin ce qui leur a été fourni jusqu'à présent, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse.

Le gouvernement a pris la tête des efforts d'intervention et a fourni une aide alimentaire aux personnes dans le besoin. Le gouvernement a également publié ses plans pour faire face à la situation, notamment en s'efforçant de faciliter les retours volontaires ou les solutions alternatives de réinstallation.

« Les fonds du CERF complèteront le plan du gouvernement et permettront aux partenaires humanitaires de fournir une assistance vitale, y compris des abris, de l'eau potable et des services d'assainissement aux personnes les plus démunies parmi les personnes déplacées et les communautés hôtes. Les fonds appuieront également des solutions pour que les personnes déplacées puissent reconstruire leur vie », a déclaré M. Lowcock. Il a ajouté que d'autres bailleurs de fonds étaient encouragés à renforcer de toute urgence leur soutien en réponse aux besoins des personnes déplacées.

Au cours des deux dernières années, le CERF a alloué 49 millions de dollars à des opérations d'aide en Éthiopie. Alors qu'elle continue de faire face à des crises aiguës, l'Ethiopie a fait des progrès remarquables au cours des dernières décennies en matière de développement et de lutte contre l'insécurité alimentaire. Cependant, sa vulnérabilité à la sécheresse a entraîné une insécurité alimentaire récurrente. Le manque de pluies en 2016 et en 2017 a failli causer une catastrophe qui n'a été évitée que par une réponse massive du gouvernement.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Trente-sept pays ont besoin d'une aide alimentaire extérieure, selon la FAO

Trente-sept pays, dont 29 se trouvant en Afrique, ont besoin d'une aide alimentaire externe, a mis en garde jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans son dernier rapport sur les 'Perspectives de récolte et la situation alimentaire'.