RDC : l'ONU condamne le meurtre d'un Casque bleu pakistanais dans le Sud-Kivu

28 janvier 2018

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné samedi le meurtre, dans la province du Sud-Kivu, d'un soldat de la paix du Pakistan affecté à la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).

La mort de ce Casque bleu a eu lieu à la suite d'une embuscade tendue par des membres d'un groupe armé près de Lulimba, à 96 km au sud-ouest de Baraka (Sud-Kivu). Au moins un autre soldat de la paix a été blessé dans l'attaque, a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

M. Guterres a présenté ses sincères condoléances à la famille du défunt et au peuple et au gouvernement du Pakistan. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés et a demandé que les responsables de cette attaque soient traduits en justice.

« Le Secrétaire général réitère son appel aux groupes armés en République démocratique du Congo pour qu'ils déposent les armes et cherchent à régler leurs griefs de manière pacifique. Il réaffirme la volonté de la MONUSCO et du système des Nations Unies de continuer à travailler avec les autorités de la RDC pour aider à relever les défis de sécurité auxquels le pays est confronté », a dit son porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : le Conseil de sécurité inquiet de la détérioration constante de la sécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est dit préoccupé mardi par la détérioration constante de la sécurité en République démocratique du Congo (RDC) et par la situation humanitaire inquiétante, qui a atteint des niveaux catastrophiques dans certaines parties du pays.