Au Forum de Davos, l'OIM appelle à investir dans de meilleures données sur les migrations

25 janvier 2018

Investir dans de meilleures données sur l'impact des migrations peut générer à travers le monde un profit s'élevant à 35 milliards de dollars, selon un rapport présenté mercredi par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Forum de Davos, en Suisse.

L'étude étude réalisée par le Centre mondial d'analyse des données sur les migrations (GMDAC) de l'OIM, en collaboration avec le Centre McKinsey pour les affaires gouvernementales, montre qu'une meilleure utilisation des données permettrait de générer des milliards de dollars de la mobilité humaine.

« Trop souvent, les données sont perçues comme une affaire abstraite d'experts opérant dans les coulisses », a déclaré le Directeur général de l'OIM, William Lacy Swing, lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos, où se retrouvent des milliers de dirigeants du monde politique, des affaires et de la société civile pour discuter des défis auxquels est confronté le monde.

« Pourtant, les données sont essentielles pour produire des résultats concrets tels que protéger les migrants en situation de vulnérabilité, combler les pénuries du marché du travail et améliorer l'intégration, gérer les procédures d'asile, assurer le retour humain des migrants forcés de retourner chez eux ou augmenter les transferts d'argent », a-t-il ajouté.

Le rapport, intitulé 'Plus que des chiffres : comment les données sur les migrations peuvent-elles apporter des bénéfices concrets aux migrants et aux gouvernements ?', illustre comment l'investissement dans les données peut apporter des bénéfices économiques, sociaux et humanitaires.

Le rapport fournit également des conseils aux pays qui souhaitent tirer parti des migrations et suggère les moyens leur permettant de développer leurs propres stratégies pour améliorer les données sur les migrations.

De son côté, acceptant un prix au Forum économique mondial, l'Ambassadrice de bonne volonté de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Cate Blanchett, a exhorté les dirigeants du monde à voir les réfugiés différemment.

L'actrice a lancé cet appel alors qu'elle recevait un Crystal Award en reconnaissance de son dévouement envers les réfugiés.

« Notre monde fracturé s'incarne particulièrement chez le réfugié - une personne déracinée de tout ce qui lui est cher, forcée de fuir, souvent détestée et insultée dans le pays où elle s'installe, étiquetée comme un fardeau économique ou une menace terroriste. Et c'est un discours auquel nous devons vraiment mettre fin», a-t-elle dit.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Migrations : un forum ONU-OCDE à Paris discute comment améliorer la collecte et l'utilisation des données

Des responsables d'organisations internationales, des experts politiques, des statisticiens et des représentants de la société civile sont réunis à Paris pour discuter comment améliorer la collecte et l'utilisation des données sur les flux migratoires afin de contribuer à une meilleure élaboration des politiques.