Colombie : le chef de l'ONU rencontre des ex-combattants des FARC dans un camp destiné à les aider à se réinsérer

14 janvier 2018

Au deuxième jour d'une visite officielle en Colombie, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a rencontré dimanche des ex-combattants du groupe rebelle des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) dans un camp destiné à les aider à se réinsérer.

« Je suis extrêmement heureux de voir l'enthousiasme et l'engagement des autorités, des communautés et des ex-combattants dans le processus de consolidation de la paix en Colombie », a déclaré M. Guterres dans une déclaration à la presse à Mesetas, dans le département de Meta, où il a visité une zone pour la formation et la réinsertion des anciens combattants des FARC.

« J'ai eu l'occasion de visiter un camp des FARC et de voir les ex-combattants construire leur avenir et développer de nouvelles activités - des activités de paix - avec beaucoup d'enthousiasme », a-t-il ajouté.

Selon M. Guterres, « les communautés croient également qu'il est possible pour cette région de réaliser non seulement la paix, mais aussi la prospérité et de bonnes conditions de vie pour tous ses habitants » et le gouvernement colombien jouera un rôle clé dans la sécurité, l'administration, le système de santé et les infrastructures dont elles ont besoin, et en aidant les agriculteurs locaux à avoir un meilleur accès au marché.

« Ce que nous voyons ici est une transformation extraordinaire, et cela me donne beaucoup d'espoir pour l'avenir et pour le processus de paix », a-t-il souligné.

Le but de la visite de M. Guterres en Colombie était de faire le bilan des réalisations qui ont suivi un accord de paix entre le gouvernement et les FARC en novembre 2016, qui a mis fin à 50 ans de conflit. Le chef de l'ONU cherchait aussi à revigorer la mise en œuvre de l'accord de paix, notamment le processus de réinsertion des anciens combattants rebelles dans la société.

De retour à Bogotá, la capitale, le chef de l'ONU a exprimé sa préoccupation concernant les violences qui ont suivi l'expiration d'un cessez-le-feu temporaire entre le gouvernement et un autre groupe rebelle, l'Armée de libération nationale (ELN).

« J'ai chargé mon Représentant spécial en Colombie de prendre toutes les mesures nécessaires pour faciliter le retour des parties à la table des négociations et réaffirmer l'engagement des Nations Unies à une solution juste au conflit », a-t-il dit.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

À Bogota, le chef de l'ONU exprime son plein soutien au processus de paix en Colombie

Lors d'une visite officielle en Colombie, le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres a rencontré samedi le président colombien dans la capitale, Bogota, où il a déclaré qu'il était du devoir de tous les citoyens du monde de soutenir le processus de paix.