Libéria : le chef de l'ONU félicite George Weah pour son élection au poste de Président

29 décembre 2017

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a salué vendredi l'annonce par la Commission électorale nationale du Libéria des résultats définitifs du second tour de l'élection présidentielle dans ce pays.

Il a félicité George Weah pour son élection au poste de Président de la République du Libéria et a félicité le Vice-Président Joseph Boakai d'avoir reconnu sa défaite.

« Le Secrétaire général félicite tous les Libériens d'avoir mené à bien le processus électoral, qui s'est déroulé dans un climat pacifique. Il salue le travail des équipes d'observation électorale nationales, régionales et internationales », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

M. Guterres a salué les efforts de l'ancien Président Olusegun Obasanjo du Nigéria, membre de son Conseil consultatif de haut niveau, et s'est félicité des bons offices de ses Représentants spéciaux Farid Zarif de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) et Mohammed Ibn Chambas du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS).

« Le Secrétaire général note que la conclusion d'élections pacifiques, transparentes, libres et équitables confirme la marche constante du Libéria vers une paix, une stabilité et un développement durables », a souligné son porte-parole. « Il note que les défis à venir sont importants et nécessiteront une unité entre le Président élu et son gouvernement ainsi qu'avec toutes les parties prenantes politiques. Le Secrétaire général se réjouit de travailler en étroite collaboration avec le Président élu et le peuple libérien à la consolidation de la paix et au développement économique ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Libéria, l'héritage d'Ellen Johnson Sirleaf est très lié à celui de la Mission de l'ONU

L'héritage d'Ellen Johnson Sirleaf, la Présidente sortante du Libéria, est lié à celui de la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUL), qui s'achève fin mars après 15 ans de présence, a déclaré un haut responsable de l'ONU.