République du Congo : le chef de l'ONU salue le cessez-le-feu entre Brazzaville et le Révérend Pasteur Ntumi

26 décembre 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s'est félicité de la signature d'un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement de la République du Congo et le groupe dirigé par le Révérend Pasteur Ntumi.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s'est félicité de la signature d'un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement de la République du Congo et le groupe dirigé par le Révérend Pasteur Ntumi.

« Le Secrétaire général espère que l'accord aboutira à un règlement pacifique et durable du conflit dans la région du Pool et permettra d'améliorer la situation humanitaire dramatique dans laquelle se trouve la région », a déclaré mardi son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

Situé au sud du Congo, le Pool est un département producteur de pétrole. Des violences y ont éclaté en avril 2016, causant le déplacement d'une personne sur trois. Les affrontements ont exposé les habitants à des violations présumées des droits de l'homme, y compris des violences sexuelles et des menaces.

Le gouvernement de Brazzaville et le Révérend Pasteur Ntumi ont signé le 23 décembre un accord pour cesser les hostilités.

Le porte-parole a souligné que les Nations Unies sont prêtes à soutenir les parties dans la mise en œuvre de l'accord.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afrique centrale : les tensions sociales, la répression politique et les violences contre les civils persistent, selon l'ONU

La situation globale en Afrique centrale demeure marquée par des tensions sociopolitiques, des difficultés économiques et des attaques et « abus horribles » perpétrés par des groupes armés contre les civils, a expliqué mercredi, devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall.