Forte hausse du nombre de réfugiés congolais en Ouganda - ONU

22 décembre 2017

Plus de 2.650 personnes ont fui la province d'Ituri en République démocratique du Congo (RDC) vers l'Ouganda, avertit l'ONU.

Ce dernier afflux est cinq fois plus élevé que le nombre habituel de réfugiés congolais traversant la frontière.

La majorité des réfugiés sont des femmes et des enfants, indique le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR). Ils ont fui les nouvelles violences qui sévissent dans cette province du nord-est du pays.

Depuis lundi, des maisons ont été brûlées dans la région et des civils ont été attaqués à la machette et à l'arme à feu, selon l'agence onusienne. Plus de 20 villages ont été abandonnés par crainte de représailles. Les services ont cessé de fonctionner et la population est prise de panique.

La plupart des réfugiés traversent le lac Albert à bord de bateaux de pêche et arrivent à Sebagoro, un village situé à 270 kilomètres au nord-ouest de Kampala, la capitale ougandaise. Environ 650 réfugiés sont arrivés à bord de deux bateaux ce vendredi. Ils transportaient avec eux des motos et du bétail.

C'est la première fois depuis 2014 que cet itinéraire est emprunté. A l'époque, le naufrage d'un bâteau avait causé la mort de plus de 200 personnes.

AUDIO: Cécile Pouilly, porte-parole du HCR à Genève Crédit: Nations Unies

Au total, le nombre de réfugiés congolais dans les pays voisins - Ouganda, Rwanda et Tanzanie, avec des flux importants vers l'Angola et la Zambie cette année - a augmenté de près de 100.000 en un an, pour atteindre plus de 623.000 à la fin novembre.

Toujours selon l'ONU, ces réfugiés s'ajoutent aux quelque 4,1 millions de Congolais déplacés internes, ce qui fait de la RDC le pays comptant le plus grand nombre de personnes déracinées en Afrique.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : avec l'aide de la Belgique, la FAO et le PAM unissent leurs efforts pour lutter contre la faim au Kasaï

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) unissent leurs efforts pour améliorer l'accès à la nourriture de plus de 100.000 personnes au Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC).