30 réfugiés vivant au Tchad réinstallés en France cette semaine (HCR)

21 décembre 2017

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est félicité jeudi de l'arrivée cette semaine en France de 30 réfugiés vivant au Tchad.

Ces 30 personnes font parties des plus de 200 réfugiés soudanais et centrafricains retenus pour la réinstallation en France à l'issue des missions effectuées en octobre et en novembre par l'Office français pour la protection des réfugiés et des Apatrides (OFPRA) et le Ministère français de l'Intérieur. Sur les 217 personnes interviewées, 206 ont été retenus.

Un premier groupe de 19 personnes a quitté la capitale du Tchad, N'Djamena, par avion dimanche et est arrivé en France le lendemain tandis qu'un deuxième groupe de 11 personnes a effectué son voyage dans la nuit de mardi à mercredi. D'autres départs seront organisés pendant les prochaines semaines, a précisé le HCR.

La première mission de l'OFPRA au Tchad a été menée par son directeur, Pascal Brice. Elle a fait suite à l'annonce en octobre du président français, Emmanuel Macron, selon laquelle la France accueillera 3.000 réfugiés vivant au Tchad et au Niger au cours des deux prochaines années.

Le Représentant du HCR au Tchad, Mbili Michel Ambaoumba, a salué « ce geste de solidarité de la France en faveur des réfugiés vivant au Tchad », soulignant que la réinstallation constitue un outil de protection et une solution durable à la situation des réfugiés.

D'autres solutions comprennent le rapatriement volontaire des réfugiés vers leurs pays d'origine et l'intégration locale dans le pays d'accueil, en l'occurrence le Tchad.

M. Ambaoumba a expliqué qu'avant l'initiative salutaire de la France d'accueillir des réfugiés vivant au Tchad et le départ cette semaine de ceux qui ont été retenus, seulement 139 personnes ont été réinstallées cette année, contre 648 en 2016. Ces deux dernières années, des réfugiés vivant au Tchad ont été acceptés par les Etats-Unis, le Canada, la Suède, le Danemark et en Finlande.

Le Représentant du HCR a précisé que de 2007 à la fin novembre 2017, au total 2.564 réfugiés vivant au Tchad ont bénéficié de la réinstallation vers d'autres pays.

Le Tchad accueille sur son territoire plus de 410.000 réfugiés depuis plus d'une décennie pour la majorité d'entre eux. Originaires de la région soudanaise du Darfour (plus de 323.000 personnes), de la République Centrafricaine (plus de 76.000 personnes) et du Nigéria (9.300 personnes), ces réfugiés sont installés dans des camps à l'est, au sud et à l'ouest dans la région du Lac Tchad. Par ailleurs, 4.000 réfugiés vivent à N'Djamena.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR renforce son soutien aux Camerounais ayant fui au Nigéria

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi le renforcement de sa présence dans le sud-est du Nigéria, afin d'apporter un soutien vital aux milliers de personnes ayant fui les troubles dans la partie anglophone du Cameroun.