Soudan du Sud : le chef de l'ONU appelle toutes les parties à sortir le pays du conflit prolongé

15 décembre 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a exhorté vendredi les parties sud-soudanaises à s'engager de bonne foi dans le Forum de revitalisation de haut niveau de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) qui doit s'ouvrir à Addis-Abeba, en Éthiopie, la semaine prochaine.

« Le Secrétaire général est convaincu qu'avec le plein appui de la région et de la communauté internationale dans son ensemble, ce forum offre une occasion unique de réunir toutes les parties au conflit et d'autres parties prenantes à la table des négociations », a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse publié quatre ans jour pour jour après le début de la guerre civile au Soudan du Sud.

« Alors que le conflit au Soudan du Sud entre dans sa cinquième année, le Secrétaire général exhorte tous les Sud-Soudanais à mettre fin à la violence et à résoudre pacifiquement la crise dans le pays », a dit le porte-parole.

Le chef de l'ONU a également exhorté les parties à saisir l'occasion de la réunion dans la capitale éthiopienne pour garantir une nouvelle cessation des hostilités, aborder la mise en œuvre de l'Accord de paix de 2015 et élaborer des calendriers révisés pour atteindre ses principaux repères.

M. Guterres a réitéré sa profonde reconnaissance pour le travail effectué par l'Envoyé spécial de l'IGAD, Ismail Wais, le Président de la Commission conjointe de suivi et d'évaluation (JMEC), Festus Mogae, et de l'ancien Président de l'Union africaine, Alpha Oumar Konaré, pour avoir préparé le terrain de la réunion d'Addis Abeba. « Un forum inclusif qui porte la promesse de sortir le Soudan du Sud de la catastrophique crise humanitaire et des droits de l'homme en cours en mettant un terme à ce conflit prolongé », a dit le porte-parole du Secrétaire général.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : plus de la moitié des enfants affectés par les quatre années de conflit (UNICEF)

Alors que le conflit au Soudan du Sud entre dans la cinquième année, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé à établir de toute urgence un environnement pacifique et protecteur pour les enfants du pays.