L'ONU lance une campagne d'un an pour marquer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme

11 décembre 2017

Les Nations Unies ont lancé une campagne d'un an pour honorer la Déclaration universelle des droits de l'homme, un document fondamental qui fêtera l'an prochain son 70e anniversaire.

« En sept décennies, ce document important a contribué à changer profondément notre monde. Il établit l'égalité et la dignité de chaque être humain. Il stipule que chaque gouvernement a le devoir de permettre à tous les peuples de jouir de leurs droits et libertés inaliénables. Et il établit que ces droits sont universels », a souligné lundi le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, lors d'une manifestation au siège de l'Organisation à New York.

« Où que nous vivions, quelles que soient nos circonstances ou notre place dans la société, notre sexe ou notre orientation sexuelle, notre race, notre religion ou notre croyance, nous sommes tous égaux en termes de droits humains et de dignité », a-t-il ajouté.

La Déclaration universelle proclame les droits inaliénables de tout être humain sans distinction de race, de couleur, de religion, de sexe, de langue, d'opinion politique, d'origine nationale ou sociale, de naissance ou d'autre statut. C'est le document le plus traduit au monde, disponible dans plus de 500 langues.

La campagne pour honorer ce document été officiellement lancée dimanche au Palais de Chaillot, à Paris.

Lundi, le chef de l'ONU a tenu à rappeler que les droits de l'homme ne sont liés à aucune tradition, culture ou croyance. « Lorsque les nations ont adopté la Déclaration universelle en 1948, elles ont reconnu la diversité des cultures et des systèmes politiques. Mais elles ont également affirmé que la Déclaration était un 'standard commun à atteindre pour tous les peuples et toutes les nations' », a-t-il dit.

M. Guterres s'est félicité des succès enregistrés au cours de ces dernières décennies. « En sept décennies, l'humanité a accompli des progrès considérables. Les gens du monde entier ont progressivement gagné en libertés et en égalité », a-t-il noté.

« Mais, nous devons aussi faire le point sur ce qui nous manque », a-t-il ajouté. « Dans la pratique, la reconnaissance de la dignité et des droits égaux des êtres humains est encore loin d'être universelle. Des millions de personnes continuent de subir des violations des droits humains et des abus dans le monde entier ».

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a également souligné que grâce à la Déclaration universelle, la vie quotidienne de millions de personnes a été améliorée.

« Le fait même qu'elle ait résisté à l'épreuve du temps témoigne de l'universalité durable de ses valeurs éternelles d'égalité, de justice et de dignité humaine », a-t-il ajouté.

La période précédant le 10 décembre 2018, le jour du 70e anniversaire de la Déclaration universelle, sera « une année de réflexion intense et profonde sur l'importance continue et vitale de chacun des 30 articles contenus dans ce document extraordinaire », a encore noté le Haut-Commissaire.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle à défendre les valeurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme aujourd'hui menacées

A l'occasion de la Journée des droits de l'homme, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, exhortent les citoyens et les dirigeants de tous les pays à se battre pour tous les droits de la personne.