Yémen : l'ONU appelle la coalition menée par l'Arabie saoudite à lever complètement le blocus des ports de la mer Rouge

2 décembre 2017

Des hauts responsables du système des Nations Unies ont appelé samedi la coalition dirigée par l'Arabie saoudite à lever complètement son blocus des ports du Yémen, avertissant qu'à moins d'une reprise des importations commerciales, "la menace d'une famine généralisée en quelques mois est très réelle".

“La levée partielle du blocus des ports de la mer Rouge au Yémen par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ces derniers jours permet aux organisations humanitaires de reprendre la fourniture d'une aide vitale aux personnes qui en ont désespérément besoin”, ont noté ces hauts responsables dans une déclaration conjointe.

“Cependant, compte tenu de l'ampleur de la crise humanitaire au Yémen, tout cela ne fait que retarder le moment où va se produire une tragédie humanitaire massive coûtant des millions de vies. Cela ne l'empêche pas. Sans la reprise urgente des importations commerciales, en particulier la nourriture, le carburant et les médicaments, des millions d'enfants, de femmes et d'hommes risquent la faim, la maladie et la mort en masse”, ont-ils ajouté. “Les actuelles restrictions commerciales à l'importation ont entraîné des pénuries de carburant, de nourriture et d'autres produits de première nécessité, faisant grimper les prix et détruisant des vies et des moyens de subsistance”.

“Ensemble, nous appelons la coalition à ouvrir de toute urgence tous les ports yéménites de la mer Rouge et à faciliter l'entrée et la libre circulation des biens commerciaux humanitaires et vitaux”, ont déclaré les hauts responsables onusiens.

Ils ont précisé que l'ONU envoyaient une équipe à Riyad pour discuter des préoccupations de la coalition et de l'Arabie Saoudite concernant ces ports. “Mais nous avons besoin que la coalition accorde d'urgence un accès sans entrave aux importations qui sont une bouée de sauvetage pour des millions de personnes”, ont-ils conclu.

Ces hauts responsables sont le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, l'Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Anthony Lake, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, le Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), William Lacy Swing, et le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'ONU autorisée à reprendre un vol régulier de passagers samedi

L'ONU va pouvoir reprendre un vol régulier de passagers vers le Yémen, entre Amman (Jordanie) et Sanaa, la capitale, à partir de samedi, a indiqué vendredi à Genève un porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Jens Laerke.