Antalya : l'Expo de la coopération Sud-Sud s'achève sur un engagement renouvelé envers les Objectifs mondiaux

30 novembre 2017

L'Exposition mondiale 2017 de la coopération Sud-Sud s'est conclue jeudi à Antalya, en Turquie, avec un engagement renouvelé de dizaines de pays, d'organisations internationales et d'agences des Nations Unies à renforcer les partenariats pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

« Nous sommes extrêmement heureux des résultats de l'Expo, nous organisons cet événement chaque année pour créer un espace pour les pays du Sud, les institutions partenaires et d'autres Etats, y compris du Nord, pour se réunir et établir de nouvelles relations pour obtenir une meilleure coopération Sud-Sud », a souligné Jorge Chediek, Directeur du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (UNOSSC).

L'Expo 2017, qui s'est ouverte lundi, a été organisée par le gouvernement turc et coordonnée par l'UNOSSC. Elle s'est concentrée sur des solutions pour le Sud, par le Sud, tout au long de la semaine, réunissant plus de 800 participants de 120 pays autour de 37 événements.

Le thème de cette conférence : « Coopération Sud-Sud à l'ère de la transformation économique, sociale et environnementale : la route vers le 40e anniversaire de l'adoption du Plan d'action de Buenos Aires (BAPA + 40) » visait à faire participer les parties prenantes à développer des solutions concrètes des pays du Sud pour réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et ses 17 Objectifs mondiaux (ODD).

Citant le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, M. Chediek a souligné l'importance que revêt la coopération Sud-Sud comme élément clé des efforts pour atteindre les ODD et lutter contre le changement climatique.

Dans son message, le chef de l'ONU a remercié les participants à l'Expo pour leur engagement à partager les connaissances, les meilleures pratiques et les réussites du Sud.

« Beaucoup de réalisations de l'Expo (…) se reflètent dans les partenariats établis, dans les amitiés et accords institutionnels qui sont développés et qui vont certainement engendrer des résultats », a souligné M. Chediek.

Six publications ont été lancées au cours de l'Expo et plus de 90 partenaires institutionnels et individuels ont exprimé leur intérêt pour neuf initiatives couvrant des questions allant de l'autonomisation des jeunes au développement rural.

Plus tôt dans la journée, la première réunion du Comité directeur de l'Initative Penseurs mondiaux Sud-Sud s'est tenue à l'Expo pour lancer une toute nouvelle plateforme en ligne qui connectera les réseaux de 'think tanks' de toutes les régions pour échanger, partager leurs connaissances et collaborer dans des recherches conjointes.

Un forum de haut niveau des directeurs généraux d'agence de coopération et de développement de plusieurs pays s'est également eu lieu tenue à Antalya, pour discuter des idées et des propositions pour le processus préparatoire de la deuxième Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération Sud-Sud qui sera organisée par l'Argentine en 2019, marquant ainsi les 40 ans du Plan d'action de Buenos Aires pour la promotion et la mise en œuvre de la coopération technique entre les pays en développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Antalya : les pays en développement présentent à l'Expo de la coopération Sud-Sud leurs solutions aux problèmes mondiaux

Des centaines de participants de plus de 120 pays, dont des ministres, des directeurs d'agences de développement et des acteurs de la société civile, sont réunis à partir de lundi à Antalya, en Turquie, à l'Exposition mondiale 2017 de la coopération Sud-Sud.