Mali : trois Casques bleus tués et deux autres blessés dans le nord du pays

26 octobre 2017

Trois Casques bleus de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont été tués jeudi quand leur véhicule a heurté une mine dans le nord du pays, a indiqué la Mission dans un communiqué de presse.

« Aujourd'hui vers 14h30, un véhicule de la Force de la MINUSMA qui escortait un convoi logistique a heurté une mine ou un engin explosif improvisé sur l'axe Tessalit-Aguelhok », a précisé la MINUSMA dans ce communiqué.

Suite à l'explosion, trois Casques bleus ont perdu la vie et deux autres ont été blessés selon un bilan provisoire. Leur évacuation médicale a été effectuée sur la ville de Kidal.

« Je condamne avec la dernière énergie de tels actes abjects, ayant pour seul but de déstabiliser le pays et de porter atteinte au processus de paix en cours au Mali. Mes pensées et ma sympathie vont aux familles des victimes et aux blessés », a déclaré le chef de Mission par intérim, Koen Davidse.

La Mission « reste déterminée à poursuivre ses efforts pour la consolidation de la paix au Mali », a-t-il ajouté.

La MINUSMA a rappelé que les attaques visant des soldats de la paix peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international. Elle a présenté ses condoléances aux proches des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : l'envoyé de l'ONU se félicite de l'élan retrouvé pour mettre en oeuvre l'Accord de paix

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, Mahamat Saleh Annadif, s'est félicité jeudi devant le Conseil de sécurité de l'élan retrouvé pour la mise en œuvre de l'Accord de paix, malgré deux événements récents qui ont failli tout remettre en cause.