Le HCR demande plus de soutien pour les réfugiés rohingyas au Bangladesh

25 septembre 2017

Le chef de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a réclamé lundi davantage de soutien pour les réfugiés rohingyas au Bangladesh, tout en exprimant sa gratitude à ce pays pour avoir gardé ses frontières ouvertes aux populations fuyant le Myanmar.

En mission au Bangladesh, M. Grandi a appelé à accentuer les efforts de soutien, suite à l'afflux de réfugiés rohingyas qui ont fui le Myanmar voisin au cours du dernier mois. « Leur situation demeure désespérée et nous risquons une détérioration dramatique si l'aide n'est pas rapidement renforcée », a-t-il déclaré.

Le nombre total de réfugiés rohingyas est estimé aujourd'hui à 436.000 au Bangladesh.

Le chef du HCR a également remercié les communautés d'accueil, félicitant le gouvernement et le peuple bangladais pour leur hospitalité. « Le soutien spontané de la communauté, des entreprises et des associations à travers le pays a été phénoménal », a-t-il salué.

Dimanche, M. Grandi a visité le camp de réfugiés de Kutupalong et d'autres régions le long de la frontière où, a-t-il constaté, les réfugiés ont construit leurs propres abris sur des lopins minuscules.

« Les personnes que j'ai rencontrées ont été profondément traumatisées. Bien qu'elles aient trouvé refuge au Bangladesh, elles sont encore exposées à de très grandes difficultés », a-t-il déclaré le dernier jour de sa visite.

Néanmoins, l'afflux massif de personnes a rapidement dépassé les capacités d'accueil. « Nous devons faire plus, et rapidement, si nous voulons éviter que la situation ne se détériore de nouveau », a pointé M. Grandi.

« Les solutions à cette crise se trouvent au Myanmar », a-t-il ajouté. « Mais notre priorité pour l'instant, c'est d'augmenter considérablement notre soutien à ceux qui en ont tant besoin ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.