Le Soudan du Sud déclare adhérer pleinement à l'Accord de paix

23 septembre 2017

Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré samedi qu'il adhérait à la totalité de l'Accord sur le règlement du conflit dans le pays et s'engageait à rendre effectif le cessez-le-feu unilatéral annoncé par le gouvernement en mai 2017.

Le gouvernement de transition et d'union nationale « adhère à la mise en œuvre intégrale » de l'Accord, considéré comme « seul instrument possible » pour obtenir la paix dans le pays, a dit le Premier Vice-Président sud-soudanais, Taban Deng Gai, dans un discours au débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies, au siège de l'Organisation à New York.

Cet accord pour régler le conflit qui a démarré en décembre 2013 a été signé par le gouvernement et les rebelles en août 2015, sous l'impulsion du Conseil de sécurité de l'ONU.

Taban Deng Gai a souligné que le gouvernement de transition et d'union nationale allait « continuer son engagement de mise en œuvre du cessez-le-feu unilatéral » annoncé par le Président du Soudan du Sud, Salva Kiir Mayardit, en mai 2017, « en tendant la main aux groupes d'opposition » pour atteindre la paix.

« Les efforts seront fournis à condition que tous les acteurs politiques continuent de respecter le cessez-le-feu unilatéral », a insisté Taban Deng Gai.

Le gouvernement sud-soudanais a souligné qu'il coopérait avec la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et facilitait le déploiement de la Force de protection régionale.

Selon le Premier Vice-Président, l'Initiative de dialogue national (IDN) annoncée par le Président Salva Kiir « fait de grands progrès ». Il a cité « la libération de prisonniers, y compris des journalistes », des appels aux figures de l'opposition, ainsi que « la déclaration de cessation unilatérale des hostilités ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les dirigeants du Soudan du Sud sont les premiers responsables du conflit qui frappe la population – ONU

Le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, El Ghassim Wane, l'Envoyé spécial pour le Soudan et le Soudan du Sud, Nicholas Haysom, et le Président de la Commission mixte de suivi et d'évaluation (JMEC), Festus Mogae ont appelé jeudi les différents acteurs sud-soudanais à faire preuve de volonté politique pour que le processus de paix réussisse au Soudan du Sud.