La Russie plaide pour le respect du principe de souveraineté des pays membres de l'ONU

21 septembre 2017

Le Ministre des affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov, a plaidé jeudi devant l'Assemblée générale des Nations Unies à New York pour le respect du principe de “souveraineté” des pays dans les affaires internationales.

Dénonçant des États qui, selon lui, tentent d'imposer leur système politique et leurs valeurs aux autres pays et croyant détenir la vérité dans tous les domaines, le ministre russe a affirmé que “le principe de souveraineté” était devenu le fondement de la politique des affaires étrangères des États-Unis, en rappelant que cela avait été souligné par le Président américain Donald Trump dans son discours à la tribune de l'Assemblée générale mardi.

« Une position à laquelle tous les pays peuvent souscrire », a-t-il ajouté.

M. Lavrov a dans la foulée accusé l'OTAN de refuser d'appliquer en pratique les principes d'équité qui cimentent la communauté internationale, en faisant, selon lui, passer ses propres intérêts devant ceux des autres.

Selon le ministre russe, l'Occident croit que tous ceux qui ne sont pas avec lui sont contre lui. Il a regretté que l'Occident mette en application cette pratique dans les affaires internationales.

Le règlement solide des différends n'est possible que par le dialogue entre parties, a continué M. Lavrov, pour qui l'adoption de mesures unilatérales par l'Occident est contre-productive.

M. Lavrov a notamment dénoncé les restrictions extraterritoriales imposées par les États-Unis contre l'Iran ainsi que le blocus américain contre Cuba, dont la levée, a-t-il fait observer, est demandée par la presque totalité des États membres de l'Assemblée générale depuis des décennies.

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Etats-Unis menacent de « détruire totalement la Corée du Nord » s'ils n'ont pas d'autre choix

A l'occasion de sa première intervention à l'Assemblée générale des Nations Unies depuis son élection, le Président des Etats-Unis, Donald Trump, a réaffirmé mardi la puissance militaire de son pays à une époque « de promesse immense et de grand péril », menaçant de détruire la Corée du Nord.