Le Libéria salue l'action de l'ONU dans sa transition démocratique

19 septembre 2017

A 22 jours d'élections présidentielles et législatives historiques, le Libéria, qui a été la proie par le passé d'une guerre civile, a salué mardi l'action des Nations Unies dans sa transition vers la démocratie et la croissance économique.

La cheffe de l'Etat, Ellen Johnson Sirleaf, a rendu hommage à l'action des Nations Unies dans le chemin parcouru lors d'un discours prononcé mardi lors du débat général de la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

« Ce sera la première fois en 73 ans que le pouvoir politique sera transmis pacifiquement, démocratiquement, d'un dirigeant élu à un autre », a souligné la Présidente du Libéria. Ces élections « signalent le chemin irréversible pris par le Libéria pour consolider une société démocratique d'après-guerre ».

« Le Libéria revient de loin. Nous n'aurions pas accompli ce parcours sans la communauté mondiale », a assuré Mme Sirleaf, qui a insisté sur le rôle joué par la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) dans cette réussite.

« Nous sommes fiers d'annoncer que depuis la transmission officielle des responsabilités de sécurité au gouvernement du Libéria, le pays est resté stable, pacifique et sécurisé », a enchaîné la Présidente. « Le Libéria est une belle histoire d'une société post-guerre civile. Cette histoire, c'est la vôtre ».

Le Libéria, en proie à une guerre civile qui a duré quinze ans, connaît des chiffres de croissance économique encourageants (elle a été ainsi de 8,7% en 2013). L'espérance de vie est en forte hausse, le taux de pauvreté en baisse, et la crise sanitaire récente est aujourd'hui contenue.

« Nous avons surmonté une crise sanitaire tragique en renforçant notre système de santé, en faisant de la prévention une priorité, et en développant les infrastructures locales », a dit Mme Sirleaf.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le maintien de la paix peut et doit être un outil essentiel de la pérennisation de la paix, selon l'ONU

La pérennisation de la paix requiert une stratégie inclusive soutenant toutes les activités des opérations de paix, a souligné mardi la numéro deux du Secrétariat des Nations Unies devant les membres du Conseil de sécurité.