Essai nucléaire de la Corée du Nord : l'ONU appelle à « briser le cycle des provocations » de Pyongyang

4 septembre 2017

Devant le Conseil de sécurité réuni en urgence, le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a qualifié lundi de « provocation dangereuse » l'essai nucléaire mené la veille par Pyongyang.

Devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a qualifié lundi de « provocation dangereuse » l'essai nucléaire mené la veille par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Suite à l'annonce dimanche par Pyongyang de la conduite d'un essai nucléaire réussi, les 15 membres du Conseil se sont réunis lundi matin en urgence à la demande conjointe de la République de Corée, du Japon, des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni.

« Il s'agit de la deuxième réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la non-prolifération / RPDC en moins d'une semaine et la dixième fois que le Conseil de sécurité s'est réuni pour discuter de la RPDC cette année », a rappelé le Secrétaire général adjoint. Réitérant la condamnation de l'essai nucléaire nord-coréen faite la veille par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, le chef des affaires politiques de l'ONU a fustigé « un acte profondément déstabilisant pour la sécurité régionale et internationale ».

Soulignant que le dernier essai nucléaire nord-coréen était par évidence plus important en comparaison aux précédents tests menés par Pyongyang, le Secrétaire général adjoint a indiqué qu'il existe aujourd'hui des rapports indiquant que la RPDC pourrait préparer de nouveaux tests de missiles balistiques.

M. Feltman a indiqué que le Secrétaire général compte sur le Conseil de sécurité pour rester uni et prendre les mesures appropriées face à cet essai nucléaire. « Comme cela a été dit lors de la réunion du Conseil de sécurité la semaine dernière, au fur et à mesure que les tensions augmentent, le risque de malentendu, de mauvaise connaissance et d'escalade augmente », a-t-il prévenu.

Pour le Secrétaire général adjoint, les derniers événements graves nord-coréens exigent une réponse complète afin « de briser le cycle des provocations » de la RPDC. « Une telle réponse doit inclure une diplomatie judicieuse et audacieuse pour être efficace », a-t-il dit.

Alors que le Conseil de sécurité doit décider de sa réponse face à l'essai nucléaire nord-coréen, M. Feltman a souligné à ses membres que le Secrétaire général réitère l'importance de répondre aux impératifs humanitaires indépendamment de la situation politique. « Le peuple de la RPDC s'appuie sur la communauté internationale pour fournir une aide humanitaire aux personnes dans le besoin », a-t-il rappelé.

La Représentante permanente américaine, Nikki Haley a déclaré à la fin de la réunion que les Etats-Unis transmettrons cette semaine aux membres du Conseil un projet de résolution sur des sanctions en réponse au dernier essai nucléaire nord-coréen.

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'ONU condamne l'essai nucléaire de la Corée du Nord

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné dimanche l'essai nucléaire annoncé le même jour par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).