Myanmar : l'ONU prête à appuyer le gouvernement pour améliorer la condition de toutes les communautés de l'Etat Rakhine

24 août 2017

L'ONU s'est félicitée jeudi de la publication du rapport complet de la Commission consultative sur l'État Rakhine après une année de consultations menées dans cette région de l'ouest du Myanmar, dans d'autres parties du pays et dans des pays de la région.

« (Nous) prenons note de l'accent mis (par le rapport) sur les questions liées à l'identité et à la citoyenneté, en particulier son appel à la liberté de mouvement pour toutes les personnes, ainsi que la nécessité d'aborder les causes profondes de la violence et de réduire la violence intercommunautaire », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse à New York.

Composée de six experts locaux et de trois experts internationaux et présidée par l'ancien chef de l'ONU, Kofi Annan, la Commission d'enquête a été créée en septembre 2016 avec l'objectif de « proposer des mesures concrètes pour améliorer le bien-être de toutes les personnes dans l'Etat Rakhine » touchée depuis plusieurs années par des violences meurtrières intercommunautaires opposant musulmans et bouddhistes.

Lors de la remise mercredi du rapport final aux autorités du Myanmar, M. Annan a prévenu dans un communiqué du risque de retour d'un « autre cycle de violence et de radicalisation » pouvant approfondir la pauvreté chronique qui afflige l'Etat Rakhine, à moins qu'une action concertée – « menée par le gouvernement et aidée par tous les secteurs du gouvernement et de la société » – ne soit rapidement prise.

« Nous avons hâte d'étudier en détail les recommandations du rapport », a déclaré aux journalistes M. Dujarric.

Par la voie du porte-parole du Secrétaire général, l'ONU a de nouveau souligné l'importance de la création par le gouvernement du Myanmar de cette Commission ainsi que l'importance de son mandat d'analyser la situation de toutes les communautés de l'État Rakhine et de soumettre des recommandations en matière de prévention des conflits, de rapprochement des communautés, de renforcement des institutions, de développement à long terme et de services humanitaires.

« L'ONU est prête à soutenir la mise en œuvre par le gouvernement des recommandations pour l'amélioration des conditions de toutes les communautés de l'État Rakhine », a souligné M. Dujarric.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Opération de sécurité dans l'État de Rakhine : une experte de l'ONU appelle les autorités du Myanmar à la retenue

Une experte des droits de l'homme pour l'ONU a fait part de sa préoccupation concernant des informations rapportant le déplacement d'un bataillon de l'armée du Mynamar dans l'État de Rakhine (ouest du pays) pour appuyer les autorités locales à renforcer la sécurité dans la région.