L'ONU nomme l'Australienne Jane Connors au poste de Défenseure des droits des victimes

23 août 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a nommé Jane Connors, de l'Australie, en tant que toute première Défenseure des droits des victimes pour les Nations Unies.

Dans son rapport intitulé « Dispositions spéciales visant à prévenir l'exploitation et les atteintes sexuelles : une nouvelle stratégie », le Secrétaire général s'est engagé à ce que les Nations Unies mettent les droits et la dignité des victimes au premier plan des efforts visant à prévenir et à remédier à l'exploitation et aux atteintes sexuelles.

En tant que Défenseure des droits des victimes, Mme Connors fera la promotion d'une réponse stratégique et intégrée en matière d'assistance aux victimes, en coordination avec les acteurs du système des Nations Unies chargés de les aider. Elle travaillera avec les institutions gouvernementales, la société civile, les organisations nationales et de défense des droits de l'homme afin de créer des réseaux de soutien et de veiller à la pleine application des législations locales, notamment s'agissant de l'aide aux victimes.

Mme Connors apporte à ce poste une expérience acquise au cours d'une carrière longue et polyvalente dans le secteur des droits de l'homme et de l'aide humanitaire, menée au sein du milieu universitaire, des Nations Unies et de la société civile. Elle est actuellement Directrice du plaidoyer international dans les domaines du droit et de la politique pour Amnesty International, à Genève.

Auparavant, Mme Connors a occupé le poste de Directrice de la Division de la recherche et du droit au développement au sein du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). En 2002, elle a rejoint le HCDH, où elle a travaillé pour la Division des traités relatifs aux droits de l'homme et en tant que Cheffe du Service des procédures spéciales. De 1996 à 2002, elle a également été Cheffe de la Section des droits de la femme au sein de la Division de la promotion de la femme du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, à New York.

Avant de rejoindre les Nations Unies, Mme Connors était professeure de droit à l'École d'études orientales et africaines de l'Université de Londres, ainsi qu'aux Universités de Lancaster et de Nottingham, au Royaume-Uni. Elle a également enseigné à l'Université de Canberra et à l'Université nationale australienne, en Australie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un partenariat solide entre l'ONU et les États membres est essentiel à la fin de l'exploitation et des abus sexuels

De hauts responsables des Nations Unies ont souligné récemment l'importance d'un partenariat solide entre l'Organisation et les États membres pour faire avancer les efforts visant à prévenir et à combattre l'exploitation et les abus sexuels.