Ouzbékistan : l'ONU se félicite de la libération d'un ancien employé des Nations Unies

23 août 2017

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est félicité mardi des informations faisant état de la libération d'un ancien employé des Nations Unies, Erkin Musuaev, par les autorités ouzbèkes, onze ans après son arrestation à l'aéroport de Tachkent alors qu'il se rendait à un séminaire régional.

« M. Musaev, qui était le directeur dans le pays d'un programme conjoint du Programme Nations Unies pour le développement (PNUD) et de l'Union européenne, a été jugé pour trois accusations distinctes en 2006 et 2007 et a été condamné respectivement à des peines de 15, 6 et 4 ans de prison », a déclaré une porte-parole du HCDH, Liz Throssell, lors d'un point de presse à Genève.

En 2008, le Groupe de travail sur la détention arbitraire a déclaré qu'il n'avait pas été jugé équitablement et que sa détention était arbitraire.

Son cas a ensuite été repris par diverses autres procédures spéciales de l'ONU et le Comité des droits de l'homme, ainsi que par trois Haut-Commissaire aux droits de l'homme successifs.

Le Haut-Commissaire actuel, Zeid Ra'ad Al Hussein, a soulevé le cas de M. Musaev lors de sa rencontre avec le Président Shavkat Mirziyoyev lorsqu'il a effectué une visite en Ouzbékistan en mai de cette année.

« Au cours de cette visite, M. Zeid a également salué la libération d'un certain nombre d'autres prisonniers politiques depuis que M. Mirziyoyev est devenu Président en décembre 2016 et a exhorté les autorités à libérer tous les prisonniers politiques, dont certains - comme Erkin Musaev - ont également reçu de très longues peines de prison après des processus judiciaires très problématiques », a dit la porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.