Le PAM va utiliser de l'argent octroyé par les Etats-Unis pour aider des réfugiés sahraouis en Algérie

9 août 2017

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé mercredi qu'il utiliserait une contribution de 1 million de dollars des États-Unis pour fournir des aliments de base à des milliers de familles réfugiées du Sahara occidental dans le cadre de son programme humanitaire.

Depuis plus de 40 ans, les réfugiés sahraouis vivent dans des conditions extrêmement difficiles dans le désert du Sahara au sud-ouest de l'Algérie. Les femmes, les hommes, les garçons et les filles réfugiés - vivant dans cinq camps de réfugiés près de Tindouf - dépendent de l'aide humanitaire extérieure. Le PAM constitue la principale source d'alimentation de ces populations.

Grâce à la contribution des États-Unis, le PAM pourra fournir aux réfugiés un panier alimentaire diversifié tous les mois, comprenant du riz, de l'orge et de la farine de blé, des légumineuses (y compris des lentilles et des pois cassés), de l'huile végétale enrichie, du sucre et un mélange de soja et de maïs.

« L'aide du PAM aux réfugiés sahraouis est indispensable car les réfugiés dépendent essentiellement de leurs rations mensuelles pour subvenir à leurs besoins alimentaires », a déclaré le Représentant du PAM en Algérie, Romain Sirois. « Le PAM est extrêmement reconnaissant pour cette contribution et le soutien continu du peuple et du gouvernement américain ».

Les États-Unis sont un partenaire clé et l'un des principaux donateurs du PAM en Algérie, ayant fourni plus de 19 millions de dollars pour l'aide alimentaire depuis 2013.

Le PAM soutient les réfugiés sahraouis en Algérie depuis 1986. Toute assistance du PAM en Algérie est effectuée et suivie en partenariat avec des organisations nationales et internationales qui veillent à ce que l'assistance parvienne à sa destination.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle à financer l'aide alimentaire pour des dizaines de milliers de réfugiés sahraouis en Algérie

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guerres, s'est déclaré vendredi profondément préoccupé par le sort de dizaines de milliers de réfugiés sahraouis en Algérie, qui verront leurs rations alimentaires réduites en raison du manque de financement.