Venezuela : l'ONU regrette le décès d'au moins 10 personnes dans le cadre de manifestations

31 juillet 2017

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a regretté lundi le décès d'au moins 10 personnes au Venezuela au cours du week-end, dans le cadre de manifestations liées à l'élection d'une Assemblée constituante.

Le HCDH a demandé « des enquêtes rapides, efficaces et indépendantes » sur ces décès et a exhorté le gouvernement à coopérer pleinement avec ces enquêtes, a précisé le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, lors d'un point de presse à New York.

Le Haut-Commissariat s'est également déclaré préoccupé par le fait que les autorités vénézuéliennes « continuent de violer le droit de réunion pacifique en dispersant violemment les manifestants ».

Le HCDH a appelé les autorités à cesser l'utilisation d'une force excessive pour réprimer ces manifestations et à veiller à ce que le droit de réunion pacifique soit respecté. Il a demandé à toutes les parties prenantes de s'abstenir de recourir à la violence.

Vendredi, le HCDH s'était dit profondément préoccupé par le risque de nouvelles violences au Venezuela dans le cadre du scrutin organisé dimanche par le Président Nicolas Maduro pour élire l'Assemblée constituante.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Venezuela : l'ONU préoccupée par le risque de nouvelles violences

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit profondément préoccupé vendredi par le risque de nouvelles violences au Venezuela, où un scrutin pour élire l'Assemblée constituante est organisé dimanche par le Président Nicolas Maduro.