Afghanistan : la MANUA condamne une attaque contre l'ambassade d'Iraq à Kaboul

31 juillet 2017

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné lundi une attaque suicide qui a visé l'ambassade d'Iraq à Kaboul.

L'attaque, qui s'est produite dans une zone résidentielle du centre de Kaboul, a duré environ cinq heures et a impliqué plusieurs hommes armés qui ont tué deux civils afghans à l'intérieur de l'ambassade et ont blessé un policier avant d'être tués par les forces de sécurité afghanes. Le groupe Etat islamique - Province de Khorasan a revendiqué cette attaque, a précisé la MANUA dans un communiqué de presse.

« Il s'agit d'une nouvelle attaque ayant visé la communauté internationale, mais dans laquelle les civils afghans ont subi l'essentiel de la violence », a souligné la Mission.

« Cette attaque montre un mépris complet pour la vie humaine, ainsi que pour le droit international conçu pour protéger les diplomates », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Tadamichi Yamamoto. « Je félicite les forces de sécurité afghanes pour leur action rapide qui a sauvé de nombreuses vies ».

Les missions diplomatiques sont protégées par le droit international humanitaire et les attaques dirigées contre elles sont des violations graves qui peuvent constituer des crimes de guerre.

La MANUA a présenté ses condoléances aux proches des Afghans tués dans l'attaque et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Selon la presse, les assaillants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade après qu'un kamikaze s'est fait exploser à la porte d'entrée. Il s'agit d'au moins la troisième attaque coordonnée à Kaboul ces dernières semaines.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU condamne des attaques terroristes en Afghanistan et au Pakistan

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné les attaques terroristes survenues lundi à Kaboul, en Afghanistan, et à Lahore, au Pakistan.