L'ONU condamne un nouveau tir de missile balistique par la Corée du Nord

28 juillet 2017

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a condamné vendredi un nouveau tir de missile balistique, qui serait intercontinental, par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 28 juillet.

« Il s'agit encore d'une violation manifeste des résolutions du Conseil de sécurité. Les dirigeants de la RPDC doivent respecter pleinement leurs obligations internationales et collaborer avec la communauté internationale pour résoudre les problèmes en suspens dans la péninsule coréenne », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général demande de nouveau aux dirigeants de la RPDC de répondre aux propositions de la République de Corée visant à rouvrir les canaux de communication, en particulier entre militaires, afin de réduire le risque de malentendu et les tensions », a-t-il ajouté.

Il s'agit du deuxième tir de missile balistique par la Corée du Nord en juillet. Le chef de l'ONU avait déjà condamné le tir effectué le 4 juillet 2017.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle la communauté internationale à rester unie face aux provocations répétées de la Corée du Nord

Devant le Conseil de sécurité réuni en urgence après le tir d'un missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Miroslav Jenca, a appelé mercredi les dirigeants nord-coréens à cesser toute provocation et respecter leurs obligations internationales.