Libye : le Conseil de sécurité se félicite de la rencontre à Paris entre deux protagonistes de la crise

27 juillet 2017

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réjoui jeudi des efforts récents pour renforcer un dialogue politique inclusif entre tous les Libyens, soutenu par les voisins de la Libye, les partenaires internationaux et les organisations régionales, dans le cadre de l'Accord politique libyen.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité saluent ainsi la rencontre entre Fayez Al Sarraj, Président du Conseil de la présidence de la Libye, et le général Khalifa Haftar, commandant de l'ANL (Armée nationale libyenne), le 25 juillet à Paris, sous l'égide du Président français, Emmanuel Macron, et la Déclaration conjointe publiée après cette rencontre.

« Les membres du Conseil exhortent tous les Libyens à soutenir une solution politique négociée, la réconciliation nationale et un cessez-le-feu immédiat, comme le demande la Déclaration conjointe », ajoute la déclaration à la presse du Conseil.

Le Conseil de sécurité souligne l'importance du rôle central des Nations Unies dans la facilitation du dialogue politique dirigé par les Libyens et se félicite de la nomination du nouveau Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, Ghassan Salamé.

Les membres du Conseil de sécurité se félicitent également de l'implication personnelle du Secrétaire général, António Guterres, pour aider les Libyens à renforcer la stabilité, la sécurité et l'unité nationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : l'ONU préoccupée par le sort de personnes détenues par l'Armée nationale libyenne à Benghazi

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est déclaré mardi préoccupé par le sort des personnes détenues par des membres de l'Armée nationale libyenne (ANL) après de récents combats à Benghazi, dans l'est de la Libye. L'Armée nationale libyenne contrôle de facto l'est du pays.