L'ECOSOC appelle à accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable

21 juillet 2017

Le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a conclu vendredi le débat de haut niveau de sa session annuelle en adoptant une déclaration ministérielle visant à accélérer le rythme de mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

« Les défis auxquels fait face le système institutionnel mondial aujourd'hui nécessitent une nouvelle évaluation de la façon dont la promesse d'une croissance durable et équitable peut devenir une réalité pour les habitants du monde entier », a déclaré le Président de l'ECOSOC, Frederick Shava, dans ses remarques de clôture.

« Il existe un consensus croissant sur le fait que la nature interconnectée et globale des défis dans toutes les dimensions du développement durable - économique, social et environnemental - ne peut être résolue par un seul pays », a-t-il ajouté.

La déclaration ministérielle adoptée vendredi souligne la nécessité d'accélérer le rythme de mise en œuvre du Programme 2030 et reconnaît que la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) nécessite des partenariats renforcés et des actions urgentes.

Le segment de haut niveau comprenait la réunion ministérielle du forum politique de haut niveau sur le développement durable, au cours de laquelle 44 pays ont présenté leurs revues nationales volontaires, notamment le partage des expériences, les succès, les défis et les leçons apprises, afin d'accélérer la mise en œuvre du Programme 2030.

Dans ses remarques de clôture, Wu Hongbo, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, a souligné que l'élimination de la pauvreté reste le plus grand défi mondial et constitue une exigence indispensable pour le développement durable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La numéro deux de l'ONU souligne qu'il n'y aura pas de développement durable sans un investissement dans les femmes

Atteindre les ambitieux Objectifs de développement durable (ODD) ne sera pas possible sans investir davantage dans les femmes. C'est le message porté par la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed, qui dirige une délégation de haut niveau en déplacement au Nigéria puis en République démocratique du Congo (RDC).