Péninsule coréenne : le chef de l'ONU salue l'offre de réouverture du dialogue proposée par Séoul à Pyongyang

19 juillet 2017

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a salué mercredi la décision de la République de Corée de réduire les tensions sur la péninsule coréenne.

« Le Secrétaire général se félicite de la proposition de la République de Corée de rouvrir les voies de communication inter-coréennes et encourage les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à répondre positivement », a déclaré son porte-parole adjoint, Farhan Haq, lors d'un point de presse à New York.

Ces propos font suite à l'annonce faite lundi par la République de Corée selon laquelle son Ministère de la Défense avait proposé de rencontrer des représentants de la RPDC dans le but de mettre un terme aux hostilités.

« L'absence de canaux de communication avec la RPDC pourrait être dangereuse », a déclaré le porte-parole adjoint, faisant écho à la déclaration faite par le Secrétaire général le 28 avril lors de la réunion du Conseil de sécurité au niveau ministériel consacrée à la non-prolifération.

Lors de cette réunion, M. Guterres avait déclaré que « nous devons éviter les erreurs de calcul et les malentendus. Nous devons agir maintenant pour prévenir les conflits et pour parvenir à une paix durable ».

Le Secrétaire général avait exhorté la RPDC à s'abstenir de procéder à davantage de tests, à se conformer à la résolution pertinente du Conseil de sécurité et à explorer la reprise du dialogue.

« Cela signifie la réouverture et le renforcement des canaux de communication, en particulier entre militaires, pour abaisser le risque d'erreur de calcul ou de malentendu », avait alors déclaré le chef de l'ONU dans son intervention au Conseil.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle la communauté internationale à rester unie face aux provocations répétées de la Corée du Nord

Devant le Conseil de sécurité réuni en urgence après le tir d'un missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Miroslav Jenca, a appelé mercredi les dirigeants nord-coréens à cesser toute provocation et respecter leurs obligations internationales.