Le chef de l'ONU condamne le tir de missile balistique effectué par la Corée du Nord

4 juillet 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné le tir d'un missile balistique d'une éventuelle portée intercontinentale mené par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 4 juillet 2017.

Selon les informations rapportées par la presse, les autorités nord-coréennes ont affirmé mardi avoir procédé le même jour avec succès au tir d'un missile balistique intercontinental

« Cette action est de nouveau une autre violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité et constitue une escalade dangereuse de la situation », a indiqué Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général, dans une déclaration à la presse publiée le jour de l'annonce.

« Les dirigeants de la RPDC doivent s'abstenir de toutes autres actions provocatrices et respecter pleinement leurs obligations internationales », a dit le porte-parole, ajoutant que le Secrétaire général souligne l'importance de maintenir l'unité de la communauté internationale pour relever ce qui constitue un « grave défi ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corée du Nord : le Conseil de sécurité impose des sanctions à 18 responsables ou entités

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi à l'unanimité une résolution imposant des sanctions à l'encontre de 18 responsables ou entités de Corée du Nord, après les récents tirs de missiles balistiques effectués par ce pays.