Le Conseil de sécurité condamne une attaque contre des soldats de la paix de la MINUAD au Darfour

2 juin 2017

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus forts une attaque contre des soldats de la paix de l'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) par un groupe non identifié lors d'un braquage de véhicules à Nyala, dans l'État du Darfour Sud, le 31 mai 2017.

Un Casque bleu nigérian a été tué lors de cette attaque.

Dans une déclaration à la presse publiée jeudi soir, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances à la famille de la victime, ainsi qu'à la population et au gouvernement du Nigéria et à la MINUAD.

Le Conseil de sécurité a demandé au gouvernement soudanais de mener rapidement une enquête sur cette attaque et de traduire les auteurs en justice.

Les membres du Conseil ont souligné que les attaques visant les forces de maintien de la paix peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international.

Ils ont réitéré leur plein appui à la MINUAD et ont invité toutes les parties au Darfour à coopérer pleinement avec la mission.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : la MINUAD exhorte le Conseil de sécurité à faire pression sur un groupe armé pour qu'il rejoigne le processus de paix

Le Représentant spécial conjoint pour le Darfour et Chef de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), Jeremiah Nyamane Kingsley Mamabolo, a exhorté mardi le Conseil de sécurité à exercer des pressions sur la faction Abdul Wahid de l'Armée de libération du Soudan (ALS-AW) afin qu'elle rejoigne le processus de paix.