RDC : l'UNICEF et l'OMS aident à protéger les populations du virus Ebola alors qu'aucun nouveau cas n'a été constaté

30 mai 2017

Afin de contenir le dernier foyer du virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC), 145 bénévoles de la Croix-Rouge congolaise et des agents de santé communautaires formés par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont été déployés dans la province du Bas-Uele.

Ces bénévoles et agents de santé ont pour mission d'apporter des informations vitales aux populations locales, dont la plupart vivent dans des régions éloignées et difficiles d'accès le long de la frontière avec la République centrafricaine.

« Sous la coordination des autorités sanitaires nationales et en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'UNICEF a formé des bénévoles et des travailleurs communautaires sur la façon de chlorer l'eau et de désinfecter les habitations pour éviter la propagation de la maladie, ainsi que sur l'importance du lavage des mains et les moyens d'adapter les pratiques funéraires locales pour réduire les risques de contamination », a déclaré mardi un porte-parole de l'UNICEF, Christophe Boulierac, lors d'un point de presse à Genève.

Pour l'UNICEF, une étroite collaboration avec les agents de santé et les communautés était la meilleure façon d'informer rapidement le public sur les mesures de protection contre le virus Ebola et pour prévenir la propagation de la maladie.

M. Boulierac a précisé que le gouvernement congolais a décidé de rendre gratuit les services de santé locaux dans la zone sanitaire affectée de Likati dans le but d'encourager les gens à se rendre dans leur centre de santé local en cas de maladie.

Par ailleurs, des fonds de l'Union européenne ont permis à l'UNICEF d'affréter un vol transportant des fournitures et des médicaments pour équiper les établissements de santé dans la région de Likati. « C'était une zone très difficile à atteindre et les équipes ne pouvaient l'accéder qu'en moto et à pied », a souligné M. Boulierac. « Cela a limité la propagation de la maladie, mais a également présenté un défi supplémentaire pour apporter des fournitures médicales ».

19 cas d'Ebola recensés

En date du 29 mai, 19 cas d'Ebola ont été recensés par l'OMS. « Deux cas ont été confirmés en laboratoire, quatre étaient des cas probables et 13 sont des cas soupçonnés », a déclaré le porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse, précisant que quatre décès - dont un confirmé en laboratoire et un probable - figurent parmi ces 19 cas.

« En date du 26 mai, il y avait encore 294 contacts en cours de suivi, et autant de cas ont déjà été rejetés », a précisé M. Lindmeier, soulignant qu'il était important d'examiner diverses autres options. « Un certain nombre de maladies pourraient être responsables, telles que l'hépatite B, l'hépatite C, l'hépatite E, la fièvre jaune, la shigella, la typhoïde, la dengue et les salmonelles. Les cas individuels dans les différents villages pourraient avoir des pathogènes différents ».

Interrogé sur la vaccination, M. Lindmeier a déclaré que le protocole pour la vaccination éventuelle en anneaux avait été formellement approuvé par les autorités réglementaires nationales et que le gouvernement de la RDC, avec l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) et avec le soutien de l'OMS et d'autres partenaires, oeuvrait à une planification détaillée pour être prêts à utiliser le vaccin expérimental le plus tôt possible si nécessaire.

Le déploiement international de vaccins et l'expédition par la chaîne du froid vers la RDC n'ont pas été conseillés à ce stade, car il n'y avait que deux cas confirmés d'Ebola et aucun nouveau cas n'a été constaté depuis un certain temps maintenant. « Il n'y a pas de point de déclenchement automatique pour la vaccination en anneaux, mais le moment où il y aurait un nouveau cas, elle serait examinée très attentivement », a indiqué M. Lindmeier, soulignant que les autorités, MSF, l'OMS et les partenaires étaient en contact constant à ce sujet.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : les experts médicaux s'efforcent de contenir la nouvelle épidémie d'Ebola, selon l'OMS

Des experts médicaux sont dans une course contre la montre pour contenir l'épidémie d'Ebola dans la 'zone de santé' de Likati, une région reculée dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC), à proximité de la République centrafricaine, a déclaré jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).