Journée des Casques bleus : le chef de l'ONU appelle à continuer à investir dans la paix

24 mai 2017

Les Nations Unies ont célébré mercredi la Journée internationale des Casques bleus, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, rendant hommage au personnel civil, policier et militaire des opérations de maintien de la paix pour leur contribution inestimable au travail de l'ONU.

« Chaque jour, les Casques bleus aident à instaurer la paix et la stabilité dans des sociétés déchirées par la guerre partout dans le monde », a rappelé M. Guterres dans un message vidéo diffusé à l'occasion de cette Journée qui est officiellement célébrée le 29 mai.

Plus de 124.000 militaires, policiers et civils sont actuellement déployés dans 16 opérations de maintien de la paix de l'ONU sur quatre continents.

Au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général a déposé mercredi une couronne de fleurs en l'honneur des plus de 3.500 Casques bleus qui ont donné leur vie au service de la paix depuis 1948. Il a ensuite remis à titre posthume la médaille Dag Hammarskjold aux 117 hommes et femmes morts au service de l'ONU en 2016.

Lors de la cérémonie, M. Guterres a souligné que les « héros tombés au champ d'honneur » viennent de différents pays (43) et ont effectué des tâches différentes tout en partageant un « objectif commun et un courage rare ».

« Leur sacrifice ne fait que renforcer notre détermination à faire en sorte que les Casques bleus des Nations Unies continuent de protéger les civils en danger », a déclaré le Secrétaire général dans son message pour la Journée.

VIDEO: Message du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à l'occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, le 29 mai 2017 Crédit: Nations Unies

Maintien de la paix : un investissement efficace

Instruments souples et évolutifs, les opérations de maintien de la paix réunissent des moyens politiques, sécuritaires et techniques pour assister les pays dans leur transition difficile de la guerre vers la paix.

Simple contrôle du respect des cessez-le-feu à l'origine, le maintien de la paix a évolué au fil du temps et comprend désormais la protection des civils, le désarmement des ex-combattants, la défense des droits de l'homme, la promotion de l'Etat de droit, le soutien d'élections libres et régulières, la lutte contre les mines terrestres et bien plus encore.

Cette année, la Journée internationale des Casques bleus a pour thème 'Investir dans la paix à travers monde'. Malgré l'envergure des opérations déployées, le budget du maintien de la paix représente moins de 0,5% des dépenses militaires mondiales.

« Les opérations de maintien de la paix sont les investissements les plus efficaces de la communauté internationale pour appuyer la paix, la sécurité et la prospérité », a déclaré le chef de l'ONU.

« Bien que le prix soit élevé en terme de vies perdues, le maintien de la paix apporte d'énormes bénéfices en terme de vies sauvés », a souligné M. Guterres. « La fermeture de nos opérations en Côte d'Ivoire et au Libéria au cours des prochains mois nous rappelle que les contributions, les investissements et les sacrifices de nos soldats de la paix de l'ONU ont contribué à la transformation de ces pays, de champs de bataille vers des États pacifiques ».

A ce jour, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies reçoivent actuellement des contributions en contingents militaires et de police de 124 États membres. « Aujourd'hui plus que jamais, nous devons continuer à investir dans la paix, partout dans le monde », a souligné le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ENTRETIEN : « Nos Casques bleus sauvent des vies tous les jours » - le chef du maintien de la paix

Alors que les opérations de paix des Nations Unies se déroulent dans des environnements très complexes et sont confrontées à de multiples défis, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné récemment la nécessité d'adapter le maintien de la paix à « notre monde en mutation ».C'est dans ce contexte que Jean-Pierre Lacroix a pris ses fonctions de Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix début d'avril, en remplacement d’Hervé Ladsous, qui a occupé le poste pendant cinq ans et demi. Ce ressortissant français, qui a plus de 25 ans d'expérience politique et diplomatique, supervise 16 opérations de maintien de la paix des Nations Unies déployées sur quatre continents.