Iraq : les habitants de Mossoul déplacés vont devoir affronter les fortes chaleurs de l'été, prévient l'OIM

16 mai 2017

Des centaines de milliers d'habitants de la ville de Mossoul, en Iraq, qui ont été déplacés par les affrontements, vont devoir affronter des températures très élevées au cours des mois qui viennent, ce qui aura un impact sur leur santé, a prévenu l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Avec des températures approchant aujourd'hui 37 degrés Celsius et qui vont continuer à augmenter, les prochains mois vont être difficiles, a souligné un fonctionnaire de l'OIM, Hala Jaber, sur le site de Qayara, au sud de la zone des combats.

Ce site de l'OIM installé sur l'ancienne piste d'atterrissage de l'aéroport de Qayara accueille plus de 52.000 Iraquiens déplacés. La chaleur suffocante a déjà un impact sur la santé et les conditions de vie des personnes vivant sur ce site.

À partir de juin, les températures dans le gouvernorat de Ninive atteindront, et parfois dépasseront, les 50 degrés Celsius. Les tentes qui ont protégé du froid les résidents pendant les mois d'hiver seront difficiles à tolérer en été, car les températures y sont supérieures d'au moins 10 degrés par rapport à l'extérieur.

Alors que le site de Qayara est à pleine capacité, les équipes de l'OIM sont en train de s'assurer que toutes les familles déplacées sont équipées des matériaux qui aideront à soulager une partie de l'inconfort de l'été.

Des kits vont être distribués et comprendront des boîtes de refroidissement à capacité de 40 litres, des ventilateurs avec des batteries qui peuvent continuer à fonctionner quatre heures supplémentaires lorsque l'alimentation électrique est en panne, des feuilles de plastique pour remplacer les tapis d'hiver et des draps de lit d'été.

Quelque 5.400 kits d'été ont déjà été distribués à des familles déplacées arrivées sur les sites d'urgence depuis la fin de mars 2017.

Les centres de santé primaires de l'OIM à la fois à Qayara et à Haj Ali, qui accueillent 34.000 personnes, distribuent des médicaments en moyenne à 1.800 patients chaque semaine.

« Des centaines de milliers d'Iraquiens déplacés de Mossoul ont échappé au conflit mais ont maintenant besoin d'une aide humanitaire pour survivre. Forcés de fuir leurs maisons et exposés aux éléments, ils sont particulièrement vulnérables aux chaleurs de l'été », a déclaré Thomas Iothar Weiss, chef de mission de l'OIM en Iraq. « Le personnel de l'OIM fournit une assistance d'urgence, mais un financement supplémentaire est nécessaire pour couvrir l'ampleur des besoins ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.