Au moins un enfant sur quatre vit dans la pauvreté au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, selon l'UNICEF

15 mai 2017

La pauvreté continue d'avoir influence sur au moins 29 millions d'enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, soit un enfant sur quatre, selon une récente étude du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) couvrant 11 pays de la région.

D'après cette étude, ces enfants sont privés des exigences minimales dans plusieurs domaines cruciaux, dont l'éducation de base, le logement décent, les aliments nutritifs, les soins de santé de qualité, l'eau potable, l'assainissement et l'accès à l'information.

« La pauvreté infantile représente beaucoup plus que le revenu familial, il s'agit de l'accès à une éducation de qualité, à des soins de santé, à une maison et à de l'eau potable. Lorsque les enfants sont privés des choses élémentaires, ils risquent d'être piégés dans un cercle vicieux de pauvreté », a déclaré Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (MENA), lors d'une conférence régionale sur la pauvreté chez les enfants, à Rabat, au Maroc.

Bien que des progrès importants aient été réalisés dans la plupart des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord pour réduire la pauvreté, le nombre d'enfants vivant dans la pauvreté continue d'être élevé. Les pays touchés par les conflits voient une régression rapide des gains réalisés au cours des dernières décennies.

AUDIO: Tamara Kummer, porte-parole au bureau régional de l’UNICEF, Amman. Crédit: UNICEF/UN057320/Najib

L'étude note que les pays de la région ne recueillent pas systématiquement des données sur la pauvreté, ce qui pèse sur l'efficacité des mesures pour lutter contre cette pauvreté chez les enfants.

Parmi les principales choses à retenir de l'étude, il faut noter :

Le manque d'éducation est considéré comme l'un des facteurs clés de l'inégalité et de la pauvreté pour les enfants. Les enfants qui vivent dans des ménages dirigés par un membre de la famille sans éducation sont deux fois plus susceptibles de vivre dans la pauvreté. Un quart des enfants âgés de 5 à 17 ans ne sont pas inscrits à l'école ou ont accumulé deux ans de retard dans leur éducation.

Près de la moitié de tous les enfants vivent dans des logements inadéquats.

Près de la moitié des enfants ne sont pas totalement vaccinés ou sont nés de mères qui n'ont pas reçu suffisamment de soins prénatals ou d'aide à la naissance.

Un enfant sur cinq est obligé de marcher plus de 30 minutes pour aller chercher de l'eau ou utiliser de l'eau potable dangereuse. Plus d'un tiers des enfants vivent dans des maisons sans eau courante.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La sécurité alimentaire au Proche-Orient et en Afrique du Nord s'est détériorée ces cinq dernières années, selon la FAO

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Proche-Orient et en Afrique du Nord s'est nettement détériorée au cours des cinq dernières années, sapant les progrès constants réalisés avant 2010, lorsque la prévalence de la sous-alimentation, des retards de croissance, de l'anémie et de la pauvreté avaient diminué, selon un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).