Le HCR met en place un pont aérien vers l'Angola pour aider les réfugiés récemment arrivés de RDC

1 mai 2017

Un avion-cargo transportant des articles de secours du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a atterri dimanche matin à Luanda, en Angola, pour porter secours à plus de 11.000 personnes ayant fui la toute dernière éruption de violence en République démocratique du Congo (RDC).

Cet avion-cargo, dont la rotation est financée par l'entreprise UPS, a atterri dans la capitale angolaise en provenance de Dubaï avec, à son bord, 3.500 bâches en plastique et 100 rouleaux de toile plastique pour équiper les abris pendant la saison des pluies, 17.000 nattes de couchage, 16.902 couvertures en laine polaire polyester, 8.000 moustiquaires, 3.640 batteries d'ustensiles de cuisine, 8.000 jerrycans et 4.000 seaux en plastique.

Le HCR va acheminer davantage d'articles de secours vers l'Angola dans les prochains jours.

Le conflit brutal dans la région auparavant pacifique du Kasaï, en RDC, a déjà provoqué le déplacement de plus d'un million de civils à l'intérieur du pays depuis son éruption à la mi-2016.

L'aide humanitaire aux récents arrivants sera distribuée dans la région frontalière de Dundo où les réfugiés sont abrités dans des centres d'accueil de fortune depuis début avril. Les réfugiés, dont environ 4.000 enfants, arrivent épuisés. Un grand nombre d'entre eux portent des signes visibles de violence et arrivent dans un très grand dénuement. Les conditions dans ces centres d'accueil surpeuplés sont extrêmement dégradées.

« Les arrivants ont d'urgence besoin d'une aide vitale, y compris de la nourriture, de l'eau, des abris et des soins médicaux », a déclaré la Représentante régionale du HCR pour l'Afrique australe, Sharon Cooper. « Par ailleurs, le HCR achète localement de la nourriture pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables, y compris les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ».

Une équipe d'urgence du HCR est présente à Luanda et également à Dundo pour répondre aux besoins des réfugiés et coordonner l'opération de secours avec le gouvernement, les autorités locales et les partenaires sur le terrain.

Les autorités angolaises s'apprêtent à allouer un nouveau site à Nzaji, dans la municipalité de Camulo, à environ 90 kilomètres de la frontière. Ce site avait déjà été utilisé pour héberger des personnes déplacées durant la guerre civile en Angola. Des préparatifs sont en cours pour évaluer le site et mettre en place des abris, des latrines, des douches et des points d'eau afin d'y transférer les demandeurs d'asile.

La frontière est contrôlée par l'armée angolaise. Le HCR a demandé aux autorités de permettre aux réfugiés de continuer à traverser la frontière, de fournir un accès sans entrave à l'agence onusienne pour aider les nouveaux arrivants, et de ne pas renvoyer les personnes fuyant la violence en RDC.

L'Angola accueille actuellement 56.700 réfugiés et demandeurs d'asile, dont près de 25.000 d'entre eux sont originaires de RDC.

Le HCR en Angola avait un budget annuel initial de 2,5 millions de dollars pour assurer la protection et venir en aide à quelque 46.000 personnes relevant de sa compétence. En réponse à l'urgence actuelle, le HCR lance un appel de fonds d'un montant de 5,5 millions de dollars pour fournir une aide immédiate.

UPS est l'un des partenaires clés du HCR dans les situations d'urgence. Chaque année, la Fondation UPS fournit une expertise logistique, des fonds et des services afin d'appuyer et améliorer la réponse d'urgence de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, pour fournir une aide vitale aux familles déracinées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC: l'ONU a besoin de 64,5 millions de dollars pour répondre à l'urgence humanitaire au Kasaï

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies a lancé mardi un appel de fonds de 64,5 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires urgents de 731.000 personnes au cours des six prochains mois dans la région du Kasaï , en République démocratique du Congo.