La Commission régionale de l’ONU pour l’Europe célèbre 70 ans de coopération et de progrès économique

26 avril 2017

La Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) fête cette année son 70e anniversaire. Durant ses 70 années d’existence, la Commission a poussé les pays du continent à coopérer sur un large éventail de sujets tels que le commerce, le transport, le développement durable et la sécurité alimentaire, ayant un impact sur la vie quotidienne de ses citoyens.

« Au cours de ses 70 années d’existence, la CEE a relié les pays, généré des progrès, avec un vrai impact sur la vie des citoyens dans toute la région », a déclaré Christian Friis Bach, le Secrétaire exécutif de la CEE-ONU lors d’un entretien accordé à ONU Info à la veille de la soixante septième session de la Commission qui commence ce mercredi à Genève.

« Et cela s’est fait en douceur, assez discrètement », a indiqué M. Bach qui a occupé auparavant les fonctions de Ministre de la coopération et du développement au Danemark.

L'une des cinq commissions régionales de l'ONU créées par le Conseil économique et social (ECOSOC), la CEE-ONU vise à promouvoir l'intégration économique dans toute l'Europe à travers la définition de normes, de standards et de conventions améliorant la vie de ses habitants. Elle compte à ce jour 56 Etats membres en Europe, en Amérique du Nord et en Asie centrale.

Pour M. Bach, qui dirige la commission depuis juillet 2014, la CEE-ONU est probablement l'une des organisations des Nations Unies avec laquelle les personnes sont le plus en contact dans leur vie quotidienne. « Lorsque les gens se lèvent le matin, les aliments frais ou les légumes qu'ils mangent sont commercialisés selon les normes agricoles de la CEE-ONU. Quand ils conduisent leurs voitures, les panneaux et la signalisation routières sont définis et discutés au sein de la CEE-ONU », explique-t-il.

Le Secrétaire exécutif a également fait remarquer que toutes les entreprises sont quotidiennement au contact de la CEE-ONU avec les nombreuses normes et les standards de facilitation du commerce qu’elle définit, qu’il s’agisse des codes de droit lors de l'expédition d'un colis ou de l’utilisation des normes commerciales électroniques lors de transactions sur Internet.

« Les citoyens de toute la région sont ainsi en contact avec la CEE-ONU, du moment où ils se lèvent jusqu’au coucher et cela a un impact positif sur leurs vies », souligne M. Bach.

Prenons par exemple la cible de l’ODD visant à réduire de moitié le nombre de décès causés par les accidents de la route. Notre convention sur la sécurité routière aide les pays à avoir des routes plus sûres et une meilleure signalisation routière
Aider les pays à mettre en œuvre les Objectifs mondiaux et l'Accord de Paris

La CEE-ONU a établi des centaines de normes, de standards et de conventions qui aident les pays à mettre en œuvre les 17 Objectifs de développement durable (ODD). « Prenons par exemple la cible de l’ODD visant à réduire de moitié le nombre de décès causés par les accidents de la route. Notre convention sur la sécurité routière aide les pays à avoir des routes plus sûres et une meilleure signalisation routière », explique M. Bach. « La réglementation des véhicules qui est négociée au sein de la CEE-ONU rend les véhicules plus sûrs, des ceintures de sécurité aux systèmes électroniques de contrôle de stabilité ».

Le changement climatique est un autre domaine crucial dans lequel la CEE-ONU est fortement impliquée. Plus des deux tiers de ses États membres ont ratifié l'Accord de Paris sur le changement climatique qui est entré en vigueur le 4 novembre 2016. Des normes et réglementations en matière d'efficacité énergétique visant à rendre les voitures plus propres à la promotion de modes de mobilité plus durables, comme le cyclisme et la marche, la Commission régionale a entrepris plusieurs activités pour aider ses pays membres à mettre en œuvre l'Accord de Paris.

La CEE-ONU a ainsi récemment établi des normes d'efficacité énergétique pour les bâtiments. « Il s’agit d’un problème énorme dans notre région où la consommation d'énergie des bâtiments est trop élevée », relève M. Bach.

« Et grâce à ce nouveau travail sur l'efficacité énergétique, nous pouvons aider nos pays à disposer de bâtiments plus éco-énergétiques, à économiser de l'énergie et à mettre en œuvre l'Accord de Paris », a-t-il ajouté, soulignant l'engagement de la CEE-ONU envers une transition complète vers une économie exempte d’énergies fossiles et pour une énergie durable pour tous.

Maximiser les synergies avec les autres organisations de l'ONU

La CEE-ONU siège depuis sa création à Genève. Un positionnement géographique dont la commission régionale en tire un grand bénéfice. « Genève est la Silicon Valley de la coopération internationale concrète », souligne M. Bach. « Nous disposons ici de nombreuses synergies, en étant à proximité de tant d'organisations efficaces de l'ONU ».

Tout au long de son mandat, M. Bach a œuvré au renforcement des partenariats et de la coopération de la CEE-ONU avec les nombreuses organisations internationales qui constituent ce qui est communément appelé la ‘Genève internationale’, avec notamment une collaboration étroite avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la sécurité routière et avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les accords de facilitation des échanges.

Mettre de côté les différends pour se concentrer sur une coopération concrète
Au sein de la CEE-ONU, les pays se sont réunis, ont mis de côté leurs différences et ont déclaré : connectons nos routes. Nous devons nous assurer que nous disposons de chemins de fer efficaces. Nous devons nous assurer que nous pouvons coopérer sur l'eau, pour un air propre

Bien que les divisions et les tensions existent en Europe, M. Bach reste optimiste quant aux travaux et à l'avenir de la commission. « La CEE-ONU a prouvé pendant ses 70 ans que, même dans les moments les plus difficiles, nous pouvions réunir les pays, mettre un peu de côté la ‘haute politique’ et se concentrer sur une coopération concrète qui profitera à leurs citoyens », a-t-il dit.

Le Secrétaire exécutif a rappelé, par exemple, que la plus grande convention sur le transport a été conçue et formée dans les moments et les années très difficiles de la guerre froide. « Au sein de la CEE-ONU, les pays se sont réunis, ont mis de côté leurs différences et ont déclaré : connectons nos routes. Nous devons nous assurer que nous disposons de chemins de fer efficaces. Nous devons nous assurer que nous pouvons coopérer sur l'eau, pour un air propre », a déclaré M. Bach. « Cela s’est fait indépendamment des tensions et des conflits et c'est pour moi la force, l'héritage et l’intérêt de la CEE-ONU et cela fonctionne toujours ».

M. Bach n'ignore pas les difficultés actuelles auxquelles l'Europe est confrontée aujourd’hui et estime que les pays doivent revenir sur le chemin de l'intégration et de la coopération économiques sur l'ensemble du continent.

« C'est notre mission historique. C'est la raison pour laquelle la CEE-ONU a été créée », a-t-il rappelé. « Pour assurer l'intégration et la coopération économiques, pour maintenir la paix en Europe, et ce mandat est aujourd'hui aussi pertinent que jamais ».

M. Bach passera les rênes de la direction de la CEE-ONU à Olga Algayerova, de la Slovaquie en juin 2017.

@media only screen and (min-width: 760px), screen9 {

#PhotoHolder3 #PhotoCrop {

max-height: 770px; /* sets max-height value for all standards-compliant browsers */

width: 134%;

margin-left:-161px;

margin-top: -588px;

}

#story-headline

{

font-size: 5em;

line-height: 1.1em;

color:#fff;

position: relative;

top: 60px;

margin-left:9em;

text-shadow: 10px 10px 10px rgba(0,0,0,0.8);

width:55%;

}

#sidebar {display:none;}

div#story-content .span8 {width:100% !important}

#fullstory p {

font-size: 14px;

line-height: 1.7em;

}

strong

{ font-size: 1.2em;

line-height: 1.7em;

xfont-family:Georgia, "Times New Roman", Times, serif;

}

blockquote

{ font-size: 1.2em;

line-height: 1.5em;

font-style:italic;}

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Nouveau record en 2016 pour les nouvelles capacités électriques issues des énergies renouvelables, selon l'ONU

Le coût des technologies propres ne cessant de diminuer, le monde a atteint en 2016 des niveaux record en termes de capacité de production électrique par les énergies renouvelables, pour un niveau d'investissement 23% plus bas que celui de l'année précédente, d'après un rapport publié jeudi par l'ONU.