Centrafrique : le Conseil de sécurité condamne les actes de violences et engage les groupes armés à y renoncer

4 avril 2017

Préoccupé par la poursuite des affrontements entre groupes armés en République centrafricaine (RCA), le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé à ces derniers de mettre fin immédiatement à toutes les violences et d'honorer leur engagement en faveur du désarmement, de la démobilisation, du rapatriement et de la réintégration (DDRR).

Formulée dans une déclaration de la Présidence du Conseil publiée mardi, la demande du Conseil s'adresse en particulier au Front patriotique pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) et à l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC) alors que les combats, en particulier autour de Bambari, dans la préfecture de la Ouaka, et plus récemment à Bakouma, dans la préfecture du Mbomou, ont causé de lourdes pertes civiles et d'importants déplacements de population.

Les 15 renouvellent leur soutien au Président Touadéra

Dans cette déclaration, le Conseil renouvelle également son soutien au Président de la RCA, Faustin-Archange Touadéra, et salue son rôle important dans la stabilisation du pays, la promotion de la paix et de la réconciliation et le développement.

Les membres du Conseil ont salué en outre les efforts du chef de l'état centrafricain pour faire progresser le dialogue non sélectif avec les groupes armés sur les principes de DDRR.

Par cette déclaration, le Conseil souligne également l'urgence de traduire en justice les responsables de violations du droit international humanitaire et des droits de l'homme, y compris la violence sexuelle et sexiste.

Enfin, les quinze membres du Conseil encouragent les États membres à verser les contributions annoncées lors de la Conférence internationale de Bruxelles du 17 novembre 2016 et de la Conférence sur la solidarité africaine tenue à Addis-Abeba du 1er février 2017, afin d'appuyer la mise en œuvre des objectifs prioritaires du pays en matière de consolidation de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.