Des milliers de réfugiés du Soudan du Sud ont besoin d'aide, déclarent le HCR et l'Ouganda

23 mars 2017

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le gouvernement ougandais ont lancé jeudi un appel conjoint à la communauté internationale pour un soutien urgent et massif aux milliers de réfugiés du Soudan du Sud qui continuent d'arriver en Ouganda chaque jour, fuyant un conflit brutal.

L'Ouganda accueille actuellement plus de 800.000 réfugiés sud-soudanais. Parmi eux, environ 572.000 sont arrivés depuis le 8 juillet 2016. Au rythme actuel, ce chiffre dépassera un million avant le milieu de 2017. Rien que depuis le début de cette année, plus de 172.000 réfugiés ont fui vers l'Ouganda, et on compte en moyenne plus de 2.800 arrivées par jour en mars, ont précisé le HCR et l'Ouganda dans leur déclaration conjointe.

« L'Ouganda continue de maintenir ses frontières ouvertes », a souligné le Premier ministre de l'Ouganda, Ruhakana Rugunda. « Mais cet afflux massif sans précédent suscite énormément de pression sur nos services publics et notre infrastructure locale ».

« Nous sommes à un point de rupture. L'Ouganda ne peut pas gérer seule la plus grande crise en Afrique », a déclaré Filippo Grandi. « Le manque d'attention internationale aux souffrances du peuple sud-soudanais affecte des personnes parmi les plus vulnérables au monde à un moment où elles en ont le plus besoin ».

Le sous-financement grave et chronique a atteint un stade où l'assistance risque de devenir insuffisante. Les sites de transit et d'accueil sont débordés. À l'heure actuelle, le HCR a besoin de plus de 250 millions de dollars pour aider les réfugiés en Ouganda en 2017.

L'approche de l'Ouganda à l'égard des réfugiés est depuis longtemps parmi les plus progressistes en Afrique. Dans le centre le sud-ouest du pays, des terrains sont fournis par le gouvernement. Dans le nord de l'Ouganda, où la grande majorité des réfugiés sud-soudanais sont accueillis, des terrains ont été donnés par la communauté locale d'accueil.

L'approche Ouganda est considérée comme un exemple en matière de protection des réfugiés. Toutefois, la capacité de ce pays à mettre en œuvre cette approche risque de se trouver compromise, selon le HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.