Une experte de l'ONU se félicite de la condamnation de l'organisateur du meurtre d'une femme atteinte d'albinisme

3 mars 2017

Une experte des droits de l'homme des Nations Unies a accueilli avec satisfaction la condamnation le 23 février 2017 par la justice sud-africaine d'un homme qui a organisé le meurtre et le démembrement d'une femme atteinte d'albinisme.

La victime âgée de 20 ans avait été kidnappée en août 2015 dans un village de la région du Kwa-Zulu Natal et retrouvée morte plus tard. Des parties de son corps ont été utilisées lors d'une forme de médecine traditionnelle ou de rituel de sorcellerie, visant à produire de la richesse pour les clients de l'organisateur.

« Trop souvent, seuls les intermédiaires et les personnes embauchées sont arrêtés ou poursuivis. Cette sentence de la Haute Cour d'Afrique du Sud est particulièrement importante car elle condamne l'homme qui a organisé et recruté des personnes pour ce crime », a déclaré l'Experte indépendante des Nations Unies sur la jouissance des droits de l'homme par les personnes atteintes d'albinisme, Ikponwosa Ero, dans un communiqué de presse.

L'organisateur a plaidé coupable de meurtre prémédité. Il avait offert d'importantes sommes d'argent aux deux autres personnes qu'il avait recrutées en échange des parties du corps demandées. L'une des personnes recrutées avait été choisie parce qu'elle était en relation avec la victime et pouvait donc facilement la conduire au lieu de l'attaque.

L'enquête a montré que l'organisateur était un guérisseur traditionnel. Il était aussi le chef d'une église fréquentée par l'une des personnes recrutées. Il avait ordonné à ses complices de suivre un rituel pour tuer la femme et récupérer les parties du corps demandées.

« Ces affaires sont fondamentales pour comprendre les tendances et les causes profondes des attaques contre les personnes atteintes d'albinisme », a déclaré Mme Ero. « Cette affaire confirme les tendances signalées, telles que l'implication directe de certains guérisseurs traditionnels, la croyance et la pratique de la sorcellerie, ainsi que l'implication de personnes qui ont une relation avec la victime ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mozambique : une experte de l'ONU appelle à identifier les responsables des crimes contre les personnes atteintes d'albinisme

L'Experte indépendante des Nations Unies sur l'exercice des droits humains des personnes atteintes d'albinisme, Ikponwosa Ero, a déclaré vendredi que, malgré les progrès dans la lutte contre les crimes visant ces personnes au Mozambique, leur situation reste précaire car les autorités n'ont pas encore identifié et arrêté les responsables de ces crimes.