Yémen : l'ONU a recensé près de 1.500 enfants soldats

28 février 2017

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a indiqué mardi avoir recensé au Yémen près de 1.500 enfants soldats, recrutés principalement par des groupes associés aux Houthis.

« Nous avons reçu de nombreuses informations faisant état du recrutement d'enfants au Yémen pour participer au conflit armé, principalement par les Comités populaires affiliés aux Houthis », a déclaré une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d'un point de presse à Genève.

Au total, entre le 26 mars 2015 et le 31 janvier 2017, les Nations Unies ont réussi à vérifier le recrutement de 1.476 enfants, tous étant des garçons.

« Toutefois, ces chiffres sont probablement beaucoup plus élevés, car la plupart des familles ne sont pas disposées à parler du recrutement de leurs enfants en raison de leur peur de représailles », a souligné Mme Shamdasani.

Selon des informations reçues la semaine dernière par le HCDH, beaucoup d'enfants ont été recrutés sans que leur famille ne le sache. Des enfants âgés de moins de 18 ans se joignent souvent aux combattants après avoir été trompés ou attirés par des promesses de récompenses financières ou de statut social. Beaucoup sont alors rapidement envoyés au front ou chargés de garder des points de contrôle.

« Nous rappelons à toutes les parties que le recrutement et l'utilisation d'enfants dans les conflits armés sont strictement interdits par le droit international des droits de l'homme et le droit international humanitaire et que le recrutement d'enfants âgés de moins de quinze ans peut constituer un crime de guerre », a souligné la porte-parole. « Nous les exhortons à libérer ces enfants immédiatement ».

Entre mars 2015 et 23 février 2017, le conflit au Yémen a causé la mort de 4.667 civils et fait 8.180 blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Yémen, Stephen O'Brien souligne la neutralité et l'impartialité de l'aide humanitaire

En déplacement au Yémen depuis dimanche, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien, a souligné la nécessité d'assurer la protection des civils ainsi qu'un accès humanitaire aux populations touchées dans l'ensemble du pays.