Des responsables de l'ONU dénoncent les menaces de transfert d'une communauté palestinienne par Israël

22 février 2017

Le Coordonnateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé, Robert Piper, et le Directeur des opérations de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) en Cisjordanie, Scott Anderson, ont dénoncé les menaces de transfert visant la communauté bédouine palestinienne de Khan al Ahmar dans la « zone C », près de Jérusalem-Est.

« Khan al Ahmar est l'une des communautés les plus vulnérables en Cisjordanie, luttant pour survivre face à la pression intense des autorités israéliennes pour qu'elle déménage vers un site de réinstallation planifié », a déclaré M. Piper qui a rendu visite à cette communauté mercredi avec M. Anderson. « Ceci est inacceptable et il doit cesser ».

Les 15 et 19 février, des responsables israéliens ont distribué des dizaines d'ordres de démolition et de cessation de travaux concernant presque toutes les structures (environ 140 au total) dans un des sites de la communauté (Abu Al-Helu). L'exécution de ces ordres aurait un impact direct sur les maisons et les moyens de subsistance de plus de 140 réfugiés palestiniens, dont plus de la moitié d'entre eux sont des enfants.

Comme ailleurs en Cisjordanie, les récents ordres ont été pris au motif que les structures ne disposent pas de permis de construction délivrés par Israël, permis qui sont largement impossibles à obtenir dans la plupart de la « zone C » en Cisjordanie, en raison du régime discriminatoire de planification et de zonage imposé par Israël.

« La communauté internationale doit s'efforcer de fournir une assistance et une protection aux communautés vulnérables et insister pour que le droit international soit respecté», a dit M. Piper.

Les Nations Unies ont déclaré à plusieurs reprises qu'imposer une «réinstallation» sans consentement libre et éclairé équivaut à un transfert forcé et à une expulsion, en violation des obligations d'Israël en tant que puissance occupante en vertu du droit international.

Khan al Ahmar est l'une des 46 communautés dans le centre de la Cisjordanie que l'ONU considère comme étant sous la menace d'un transfert forcé en raison du programme israélien de déménagement vers l'un des trois sites de «réinstallation ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.